Biographie

Cliquez sur l'année de votre choix :

1996 - 1997 - 1998 - 1999 - 2000 - 2001 - 2002 - 2003 - 2004 - 2005

2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016

1996

1996

1996

1996

1996

Les prémices témoignant de ce que deviendrait Nightwish remontent à l’enfance de Tuomas (Holopainen). Celui-ci commence la musique à l’âge de 7 ans. Il apprend alors la clarinette, le piano et le solfège en école de musique. A l’âge de 15 ans, Tuomas part un an aux USA, à Wichita dans le Kansas où, en automne 1992, il profite d’un concert de Metallica. Il se sent alors très impliqué dans le métal et considère depuis ce jour ce concert comme le meilleur qu’il ait vécu. Il visite également Disney World en Floride pour assouvir sa passion et nourrir une de ses futures grandes influences.

A 16 ans, il intègre sa première formation (Dismal Silence) au sein de laquelle évoluent des amis proches tous résidants à Kitee (Finlande, Carélie du Nord). C’est dans ce contexte qu’il délaisse pour la première fois son piano au profit d’un clavier synthétiseur. En 1995, il décroche son premier contrat avec une maison de disque au sein de Darkwoods My Betrothed. Il n’est qu’un musicien de session jouant du synthé, ce qui ne l’empêche pas néanmoins de composer son premier morceau intitulé A New Heaven A New Earth, l’acte IV d’un morceau de bravoure concluant l’album Heirs Of The Northstar. A la même époque, Tuomas intègre un autre groupe : il s’agit du projet d’enfance de Teemu Kautonen, Nattvindens Grat au sein duquel Tuomas fait la connaissance de Tapio Wilska. Teemu avait des difficultés au chant et c’est pourquoi l’ingénieur du son, Tuomo Valtonen, suggéra de faire appel à Wilska. Deux albums sont alors composés. A cette période, Tuomas navigue entre deux groupes mais d’une manière générale il pense ne pas être autorisé à composer. Il accepte d’abord cela mais à terme se sent frustré et démotivé. Plus tard Tuomas prendra part également à la composition d’un concept album dans Furthest Shore, une sorte de groupe gothique, épique à la Bathory selon ses dires.

C'est finalement lors d'une nuit de juillet 1996, en compagnie de Nattvindens Grat, enfui sur une île sauvage au large de Kitee, que Tuomas lance l'idée de créer son propre projet. Il ne sait pas encore comment il s’appellera mais il en a imaginé le concept global : des instruments acoustiques au service d’une musique d’ambiance, atmosphérique inspirée notamment de Third And The Mortal, Theatre Of Tragedy ou encore The Gathering. Tuomas entame alors son service militaire. Il rejoint l’armée pendant 9 mois et demi au cours desquels il joue ses dernières notes de clarinette, il ne retouchera jamais à l’instrument. Dès les premiers mois d’enrôlement, il compose trois morceaux (Nightwish, Forever Moments et Etiäinen) qu’il enregistre en studio à Kitee dés le mois de décembre 1996. Tuomas s’entoure de Jukka (Nevalainen) qu’il connaît depuis longtemps, de Emppu (Vuorinen) et d’un certain Samppa, bassiste de Nightwish à l’occasion (et de Wizzard de formation). En revanche, il connaît Tarja (Turunen) depuis l’âge de 13 ans, puisqu’ils étaient dans la même classe de musique et qu’ils jouaient dans le même groupe de jazz. Lorsqu’ils lui rendent visite à Kuopio à Noël, elle accepte immédiatement de participer à ce qui n’était encore qu’un projet intitulé « Nightwish », en rapport à l’une des démos (même si Tuomas trouve que ce nom sonne un peu comme un cliché), et ce malgré ses études à la Sibelius Academy. Il n’impliquerait aucun concert ou quoi que ce soit d’aussi sérieux.

Tarja enregistre les trois démos en deux jours. Tuomas compose de nouveaux titres et le groupe les enregistre au Huvikeskus Studio de Kitee, où ils rencontrent Tero (Kinnunen) qu’ils connaissaient déjà puisqu’il les avait aidé à enregistrer de vieilles démos. Le groupe s’offre donc les services de cet ingénieur du son et investissent pour la première fois les studios Caverock. Lorsque Tuomas découvre le chant de Tarja, c’est une énorme surprise. Ils s’attendaient tous à entendre la voix tendre d’une jeune fille, comme Kari Rueslatten (qui n’est autre à l’époque que la chanteuse de The Third And The Mortal). Mais loin s’en faut : Tarja a une voix puissante, classique et dramatique. Ça n’était absolument pas prévu et il s’agit bien sur d’une coïncidence heureuse ! Les trois morceaux initiaux sont expérimentés : guitare acoustique, flûte, synthétiseur et la voix de Tarja. Rien d’autre n’était prévu et c’était bien tout ce que Nightwish était censé être.

Le groupe décide alors de se faire connaître. Pour commencer, ils envoient leur démo à Century Media, Massacre et Spinefarm sans le moindre feedback de leur part. Ils envoient également cette démo au Soundi Magazine, un magazine finlandais de chroniques de démos. La critique est sans appel : « Aucun potentiel commercial, cette musique atmosphérique est-elle bien appropriée à ses ambitions ? ». Pourtant, les premiers articles de la presse finlandaise titrent sur Nightwish avec enthousiasme comme étant la découverte du Gathering finlandais. Le lendemain de la fin de son service militaire, Tuomas donne rendez-vous au groupe en studio :ils enregistrent une démo de 7 morceaux qui allait devenir l’édition ultra limitée d’Angels Fall First. Il s’agit d’ailleurs de la première démo menée au rythme des baguettes de Jukka. Tuomas part alors en tournée avec Nattvindens Grat, accompagné de deux autres formations (Wish et Babylon Whores).