Biographie

Cliquez sur l'année de votre choix :

1996 - 1997 - 1998 - 1999 - 2000 - 2001 - 2002 - 2003 - 2004 - 2005

2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016

1999

1999

1999

Tout le monde est surpris par le succès d’Oceanborn. Pendant l'hiver, début 1999, Nightwish donne de nombreux concerts dans leur pays et au printemps, Oceanborn sort dans le reste du monde. Parallèlement, dans la vie, Tarja est au Conservatoire, elle étudie la musique sacrée (« church music ») avant de songer à se spécialiser dans l’opéra. Emppu travaille pour un fabricant de tapis tandis que Sami et Jukka n’ont pas de boulot. Tuomas est quant à lui professeur de lycée. Le 20 avril 1999, a lieu la tragédie de Columbine. Cet évènement va bouleverser Tuomas à tel point qu’il en fera une chanson (The Kinslayer sur Wishmaster) qui sera interprétée dans la majorité des concerts jusqu’en 2005. En Mai, le groupe reprend sa tournée en Finlande pendant deux mois et demi et joue dans quasiment tous les grands festivals finlandais. En Août le single Sleeping Sun sort en Allemagne où il est vendu à 15000 exemplaires en un mois. Cette chanson sort à l’occasion de l’éclipse de soleil du 11 Août 1999 visible pratiquement dans toute l’Europe. Il comprend également les morceaux Walking In The Air, Swanheart et Angels Fall First. Oceanborn et Sacrament Of Wilderness deviennent rapidement disque d’or. Dès lors, l’attention du public allemand devient extrêmement importante. Au même moment, il est confirmé que Nightwish fera une tournée européenne de 26 dates en ouverture pour le groupe allemand Rage, grâce à leur label allemand Drakkar. Tuomas accueille cette expérience comme une bonne école, mais il se pose des questions et compare parfois le groupe à une bande de clowns jouant du heavy metal accompagnés d’une diva échappée de l’opéra. Pourquoi des fans viennent d’Autriche pour écouter leur heavy metal de Carélie ? Oceanborn est finalement une expérience exténuante pour Tuomas à la suite de laquelle, il ressent un vide intense, comme s’il n’allait être plus jamais capable d’écrire une chanson. Tout était donné, toute l’énergie créative épuisée. Son ressentiment est profond : la perte d’une certaine innocence due au succès et l’épuisement de l’enthousiasme véritable qui accompagnait la composition d’Oceanborn le découragent et le rendent nostalgique. Si Tuomas compose très laborieusement, il rassemble néanmoins de nombreuses nouvelles idées et retrouve l’envie de faire encore mieux.