Juin 2006 : Tuomas


Christiane (Sao Paulo - Brésil): Je voudrais te demander ce que « ocean soul » signifie pour toi.

Tuomas: Je dirais que c’est la meilleure façon de me décrire en deux mots. C’est parfois mieux de ne pas expliquer certaines choses.


Saga (Tampere): Quels sont tes souhaits pour le futur ? Quels sont les meilleurs éléments de ta vie en ce moment ?

Tuomas: Les gens qui m’entourent, créer le nouvel album de Nightwish, les nuits autour du feu de camp, et la BD hebdomadaire Donald Duck. Le futur est ouvert à toutes possibilités, c’est une des choses qui le rendent intéressant. J’espère qu’après le sang, la transpiration et les larmes, le futur apportera beaucoup de bonheur.


Laluna (Norvège): Qu’est ce qui te fascine lorsque tu vois l’océan ?

Tuomas: Sa beauté, son coté sauvage et mystérieux. L’eau est mon élément.


Shawna (Québec, Canada): Je suis juste curieuse de savoir ce que serait devenu ta vie sans Nightwish, d’après toi. Je veux dire, avais-tu une idée de carrière qui ne concernait pas la musique, lorsque tu étais plus jeune ? Monter un groupe c’est risqué alors je me demandais juste si tu avais un plan B ou quelque chose comme ça.

Tuomas: Je pense que ma vie aurait été plus sereine, plus équilibrée et sûrement plus ennuyeuse. J’étais sensé devenir biologiste marin, c’était mon rêve d’enfance. J’ai étudié les sciences environnementales pendant un an à l’université mais la musique a prit le dessus. Il y a toujours une grande part du scientifique et du naturaliste en moi, mais la « constipation académique » m’ennuyait au plus haut point. Je ne regrette pas mon choix.
J’espère que je ne le regretterai jamais.


Weston (New York):
1. Quelle est ton approche pour écrire des paroles? Est-ce que tu choisis un thème pour te forcer ensuite à le traiter ou est-ce que les paroles viennent à toi petit à petit avant même d’avoir choisi un sujet ?
2. Qu’est ce qu’il manque à ta vie, d’après toi en tout cas ?

Tuomas:
1. Le thème vient toujours en premier. Ce qui veut dire que je sais toujours de quoi la chanson va traiter avant d’écrire le premier vers… Après cela, c’est le flot de la pensée qui s’écoule. Parfois, écrire des paroles peut être un vrai enfer, par contre. On peut avoir la bonne histoire mais des vers qui ne collent pas avec lignes de chant, ou bien ça ne rime pas là où il faut, ou la chanteuse n’arrive pas à chanter une voyelle donnée sur une note précise, ou encore une ligne a trop de « S », etc. Malgré cela, ça reste le travail le plus satisfaisant possible.
2. La sérénité d’esprit.


Anna (Pennsylvanie, USA): Quel est ton dessin animé Disney préféré ?

Tuomas: La Belle et la Bête, Fantasia et La Belle au Bois Dormant.


AnaCaramella (Brésil): Est-ce que les autres membres du groupe ont écrit des paroles pour le prochain album ?

Tuomas: Pas les paroles mais la musique de certains titres.


Javiera V. Orchard (Chili): Quel est le plus grand rêve que tu voudrais voir réaliser avec Nightwish et sans le groupe ?

Tuomas: Avec Nightwish, mon plus grand rêve reste de faire le meilleur album et de faire le meilleur concert. Si je révélais ici mes autres rêves, plus personnels, ça se terminerait en blabla banal et interminable.


Matti (Finlande): Tuomas, sur mon drapeau Nemo, tu tiens une croix… je me demandais si tu étais croyant, quelque soit ta religion.

Tuomas: Je ne suis pas religieux, je suis plutôt un individu pensant et ouvert.
La religion et ses dogmes ne sont pas nécessairement mauvais. C’est les hommes qui les interprètent qui peuvent l’être.


Hannah (Illinois, USA): Tuomas, lorsque tu as donné son nom au groupe, y avait-il une signification particulière ? Ou bien est-ce un nom que tu as inventé sur le moment ?

Tuomas: « Nightwish » est simplement le nom de la toute première chanson que j’ai écrite.


MT (Serbie): Franchement, étais-tu amoureux de Tarja ?

Tuomas: Si un mot est mal interprété je serai de nouveau dans les tabloïds… Disons que nous avions une relation spéciale et pleine d’émotions, sans aucun attachement romantique. Le feu brûlait entre sa voix et mes chansons.


Giannina Huguet (Santiago, Chili):
1. Quelles sont les récentes nouvelles concernant For My Pain ? Penses-tu continuer ce projet dans le futur ?
2. As-tu déjà été poursuivi par un fan, de telle sorte que cela t’ait fait peur ?

Tuomas:
1. For My Pain est une thérapie, c’est pourquoi on s’en occupe selon notre temps libre. Pour l’instant, tout le monde est si occupé avec Eternal Tears Of Sorrow, Charon, Reflexion et Nightwish qu’il serait impossible de faire quelque chose que ensemble. Pourtant, il est prévu de faire d’autres albums dans le futur et certaines chansons existent déjà. Il faut simplement attendre qu’on trouve le temps.
2. Non, ça ne m’est jamais arrivé.


Asena (Istanbul): Est-ce que tu es engagé dans une activité sans rapport avec la musique ? (Le dessin, la peinture, la photographie, etc.)

Tuomas: Non, c’est que de la musique pour moi ! Ce que je dessine vaut que dalle.


Macu (Saarijärvi): Il y avait un orchestre « traditionnel » sur Once. Prévoyez-vous de faire un concert avec un orchestre symphonique ?

Tuomas: C’est déjà notre rêve depuis longtemps. A l’origine, la tournée Once devait se finir avec un concert dans ce genre-là mais, pour diverses raisons, nous avons décidé de repousser cette production à un futur encore inconnu.


Mika (Joensuu): Tu as écrit la chanson "Hiljaisen Talven Lapsi" pour l’album « Sarvivuori » de Timo Rautiainen. C’est un pur chef d’œuvre. As-tu écris cette chanson précisément pour Timo Rautiainen ou était-ce une vieille chanson de Nightwish qui n’avait pas été enregistrée ?

Tuomas: J’ai écrit cette chanson (Child Of A Silent Winter) pour l’album solo de Timo. C’est en fait la deuxième chanson que j’ai écrite suite à une demande (« Sleeping Sun » étant la première). J’étais assez inquiet quant à la réaction du groupe face à la chanson mais elle colle vraiment bien à l’album, malgré ses côtés grandiloquents et mélodramatiques. C’est toujours un défi d’écrire des paroles en finnois, en tout cas.


Mikko Pöntinen (Kouvola): Utilises-tu du papier et un crayon ou un ordinateur pour noter tes idées pour tes chansons ?

Tuomas: Je n’utilise jamais d’ordinateur et je ne prends presque jamais de notes.
La seule fois où je l’ai fait (écrire les accords et la mélodie de base) c’était pour l’orchestre et les chœurs sur Once.


Samuel 3v. (Tampere): Aimais-tu les dinosaures et les dragons lorsque tu étais enfant ?

Tuomas: Je n’ai jamais été touché par les dinosaures mais par les dragons et les autres créatures de fantaisie, là oui. Oh, et par Nalle Luppakorva, les Hupsies, les Indiens, les loups, Les Frères Lionheart et le cheval Histamiini, aussi !


Anonyme (Anonyme) : Tu headbangues pas mal pendant les concerts, est ce que ça t’est déjà arrivé de te cogner dans ton clavier à cause d’un mouvement trop fort ?

Tuomas: Une fois seulement, je crois. Mais mes cheveux, mes colliers et mes bracelets se retrouvent assez souvent coincés entre deux touches. Mes tentatives pour me libérer de ces situations sont assez embarrassantes lors d’un show.


Anonyme (Anonyme) : Avons nous de bonnes chances de vous voir aux Etats-Unis lors d’une tournée pour le nouvel album, en automne 2007 ? D’où vous vient l’inspiration pour la belle musique que vous écrivez toujours ?

Tuomas: Il est possible qu’on fasse une tournée aux Etats-Unis en 2007, c’est même probable. Mon inspiration (je ne suis pas un grand fan de ce mot) vient des émotions au fond de moi, qui ne demandent qu’à sortir. Les expériences quotidiennes, les rêves, les peurs, les souhaits, etc. Quand j’écris des chansons c’est comme si on perçait dans ma tête un trou duquel la vapeur s’échappe. C’est mon asile et un système de défense face au monde.


Anonyme (Anonyme) : Penses-tu parfois que nous, les filles au premier rang, sommes folles ? Sur le DVD End of an Era on a l’air de folles en tout cas….

Tuomas: Bien sûr que vous l’êtes, et nous aussi. Mais surtout, vous êtes sincères et je vous en remercie.


Anonyme (Anonyme): Quel est votre endroit préféré pour la randonnée ?

Tuomas: Autours de Kiilopää, dans le parc national de UKK, en Laponie Finlandaise. Les côtes de la mer polaire au nord de la Norvège, aussi.


Anonyme (Anonyme):
1. Qu’est ce qui a fait que tu apparaisse dans le CD « Trashed & Lost In Helsinki » de Children of Bodom? C’était une simple coïncidence : vous étiez au Tavastia Club lorsque les gars sont arrivés soudainement ?
2. Est-ce que vous (toi et le groupe) vous entendez bien avec COB? Parce que j’ai remarqué qu’ils étaient mentionnés dans quelques unes de vos listes de remerciements de vos albums…. Ce serait génial que vous soyez amis car ça voudrait dire que deux de mes groupes préférés seraient amis.

Tuomas:
1. C’était un pur heureux (ou malheureux) hasard. D’après ce dont je me souviens, nous étions avec John Two-Hawks en train de regarder le concert de Tarot.
2. On s’entend très bien. Je suis même allé en vacances à Orlando, en Floride, avec Alexi une fois.


Anonyme (Anonyme): Quels sont les endroits les plus beaux que tu aies visité ? Pourquoi ?

Tuomas: Je pourrais faire une liste de la taille de la Bible…Les terres sauvages de la Laponie, les Blue Mountains près de Sydney, les expériences de plongée tout autour du monde, pour en citer quelques uns. Ils ont tous une beauté naturelle et sauvage.

 

Anonyme (Anonyme): Qu’est ce que cela t’a fait d’être devant le London Session Orchestra et de les entendre jouer tes chansons ?

Tuomas: Ces musiciens sont phénoménaux et je suis extrêmement honoré qu’ils aient joué notre musique. Je suis impatient d’être à la prochaine session d’enregistrement avec eux.


Anonyme (Anonyme): C’est tellement difficile de trouver une question à te poser.
D’après toi, cela est dû à quoi ? Si tu pouvais choisir un livre à adapter au cinéma, quel serait ce livre en sachant que tu écrirais la musique du film ?

Tuomas: Parce que tout a été déjà dit. Trop de choses en tout cas.
Le livre que je choisirais serait « La Tour Sombre » de Stephen King.


Anonyme (Anonyme):
1. Tu as dis que si tu pouvais, tu retournerais 20 ans en arrière. Que ferais-tu alors ?
2. Si tu devais choisir un personnage de Disney ou du Seigneur des Anneaux pour te représenter, qui choisirais-tu ? Et pourquoi ?
3. Des gens du monde entier t’aiment. Il y en a même qui t’aiment comme si tu étais un Dieu ! Des filles qui feraient tout pour te voir un instant. Qu’est ce que tu en penses ? As-tu un message pour ces gens ? Pour ces filles ?
4. Si aujourd’hui était ton dernier jour sur Terre, quelles seraient les 3 premières choses que tu ferais ?

Tuomas:
1. J’apprendrais à vivre en regardant mon « moi » de l’époque.
2. Je choisirais la Bête de « La Belle et la Bête » de Disney. (et non PAS le prince incroyablement niais de la fin du film).
3. C’est la musique qu’ils aiment et non la personne que je suis. Mais c’est tout de même très flatteur.
4. Je planterais un arbre, j’écrirais une chanson et j ’arrêterais de fumer.


Anonyme (Anonyme):
1. Les albums de Nightwish les plus récents contiennent un grand orchestre et des chœurs. Est ce que tu les écris toi même ? Quel rôle as-tu quant à l’orchestration de ta musique ? Et qu’est ce qui t’a décidé à changer de style ? (Alice)
2. Je vois sur les photos et en concert que tu portes souvent des croix. De plus, certaines personnes pensent qu’il y a une connotation religieuse dans tes paroles. Ton but est-il de faire la promotion de la Chrétienté avec Nightwish ou es-tu simplement pieu/ portes-tu simplement des croix pour suivre la mode ?
(Jacob)
3. Tes paroles sont très romantiques et pourtant tu dis être célibataire. Considères-tu que ce soit du domaine privé ? Es-tu homosexuel ? (Janine)
4. Certains groupes utilisent le clavier pour imiter des sons de la vie de tous les jours. Pourtant, je n’ai pas remarqué de sons de moteur dans Nightwish.
Comment définirais-tu donc le rôle des claviers dans Nightwish ? (Sung Bin)
5. Dans quelle sorte de famille as-tu été élevé ? Deux parents ? Des frères et sœurs ? Une famille recomposée ? Quelle était la profession de tes parents ?
Es-tu toujours proche de ta famille ? (Cassandra; Diane)
6. Aimes-tu le contact des fans ou t’efforces-tu de rester hors des feux de la rampe ? As-tu peur de finir comme John Lennon ? (Nora; John)
7. Quelle est, selon toi, la chanson de Nightwish la plus difficile à jouer et pourquoi ? (Andrew)

Tuomas:
1. J’écris les idées principales, les riffs et les mélodies. Cependant, j’ai peu de connaissance sur ce qui est de l’arrangement des chansons ou l’écriture de partitions pour un orchestre. C’est à ce moment là que Mr. Pip Williams entre en scène. Il base l’écriture des partitions sur mes idées et ajoute souvent aux arrangements des éléments totalement nouveaux. C’est une personne fantastique et je lui dois beaucoup pour tout ce qu’il a fait.
Le style symphonique a toujours été notre marque de fabrique mais nous n’avons eu la chance d’ajouter un vrai orchestre aux sons du clavier que sur les deux derniers albums.
2. C’est ni une marque de mode ni une promotion pour la Chrétienté. Je porte ces objets pour des raisons personnelles.
3. C’est toujours sympa d’avoir des retours sur son apparence. J’aime les filles.
4. Le rôle principal du clavier est de jouer les parties de chaque chanson qui lui sont dédié, au même titre que n’importe quel autre instrument. Je l’utilise naturellement comme outil principal pour l’écriture des chansons.
5. Ma mère est un professeur à la retraite, mon père est un ingénieur à la retraite. J’ai une grande sœur (urologue) et un grand frère (assistant de pathologiste). C’est une drôle de tribu mais nous sommes tous très proches les uns des autres.
6. Je n’ai pas peur de ces choses là : une météorite pourrait me frapper à la tête n’importe où et n’importe quand. J’aime passer du temps avec les fans lorsque c’est possible mais, pour ce qui est des feux de la rampe et de la publicité, je préférerais rester dans l’ombre.
7. Bless the Child est étonnement un morceau très complexe. Les parties de cordes staccato me donnent des crampes.


Anonyme (Anonyme): Que veux-tu dire par « différences culturelles » lorsque tu parles de Marcelo dans ta lettre à Tarja ? Qu’y a-t-il de mal à être d’Amérique Latine ?

Tuomas: La lettre venait du groupe, pas de moi uniquement. Nous parlons de différences culturelles parce que nous ne voyons pas les choses de la même façon, nous ne les avons pas appris de la même façon dans notre enfance. La manière dont est gérée l ’industrie musicale en Amérique du Sud et en Europe diffère assez. Cela n’a rien à voir avec le fait d’être originaire d’Amérique Latine. J’ai beaucoup d’amis dans ce cas et je suis la personne la moins raciste au monde, si c’est ce que tu sous-entends.
Mais si quelqu’un (peu importe d’où il/elle vient) débarque et commence à contrôler ma création et le travail de ma vie, je veux comprendre pourquoi et pourquoi il n’y a pas de solution au conflit. La réponse est la cupidité et le fait que nous voyons les choses d’une manière diamétralement opposée, même sans faire états de mauvaises pensées. C’est en partie dû aux différences culturelles.


Callum Thomson (Sydney, Australie): Aurais-tu un conseil à donner à un groupe de power métal qui voudrait percer ?
Pour te donner une idée sur notre formation actuelle, nous avons : guitare lead et rythmique/chant, Basse/chant, Batterie, Clavier/chant (femme) et chant lyrique/arrangement de midi (femme). Merci de ton aide ! Luca. PS : pourquoi n’as-tu pas prit de cours de chant ?

Tuomas: Tout ce que je peux t’offrir est le cliché qui est de suivre ton cœur et de répéter / travailler comme des fous. Les pieds au sol mais la tête dans les étoiles.
Je ne chante pas parce que je n’aime pas ça. Je suis traumatisé d’avoir chanté comme un âne devant 25000 personnes au Wacken Open Air il y a quelques années.


Anonyme (Anonyme): Je me suis toujours posé des questions sur ta manière de faire des chansons… Qu’est ce qui vient d’abord : la mélodie ou les paroles ? Qu’est ce qui est le plus facile à faire ?

Tuomas: J’ai toujours l’idée du thème de la chanson en premier. Ensuite, le tout consiste à peindre une histoire particulière / une émotion avec cette musique.
Les paroles arrivent à la fin d’habitude. Pour moi les chansons sont comme des petits films que tu peux voir avec tes oreilles.
Parfois, la musique d’une chanson peut être différente de ce qui était prévu à la base, elle ne raconte plus l’histoire d’origine. C’est ce qui s’est passé avec « Stargazers », par exemple, et avec une chanson qui sortira bientôt.
Je considère que je suis un écrivain lent et que composer la musique et écrire les paroles est aussi difficile l’un que l’autre.


Louise (Angleterre): Est-ce que tu regardes ou pratiques un sport ?

Tuomas: Je jouais au tennis et au base-ball finlandais quand j’étais plus jeune.
Maintenant je fais juste du jogging, de la gymnastique et de la randonnée à l’occasion. Je suis surtout la ligue de base-ball finlandais mais aussi les grandes rencontres de football et de hockey sur glace. D’ailleurs, je suis complètement accro à la Coupe du Monde de Football.


Persiancat (): Est-ce que tes beaux chats persans prennent part à des exhibitions de chats ? Quels sont leurs noms officiels enregistrés ?

Tuomas: Je ne sais pas. Ce sont plus les chats de ma mère que mes propres chats.
Leurs noms sont Nauskis et Kurnaus.


Mari (Joensuu): Comment se sont passées vos répétitions jusqu’ici ?

Tuomas: Très bien ! On a travaillé 15 chansons en tout. Sur les 16 qu’on avait, une seule n’est pas passée jusqu’en phase finale. L’enregistrement de la démo commencera dans une semaine.


Beezqp (Pologne): Les gens veulent votre autographe sur des pochettes d’album, sur leurs mains, sur des posters, etc.…. Je trouve que c’est sympa d’écrire son nom sur une pochette de Nightwish mais c’est plutôt ennuyeux…. Quelle est la chose la plus bizarre que tu aies signé ?

Tuomas: Cul, nichons et La Bible.


Janne (Vaasa): Pouvez-vous nous dire si vous aller enregistrer une reprise sur le prochain album ou si vous ne savez pas encore ? :)

Tuomas: Nous enregistrerons une reprise. J’ai beaucoup d’espoir sur la réalisation de cette reprise mais je ne sais pas encore si elle finira sur l’album ou non.


Charon (Kontilahti):
1. As-tu déjà senti de la frustration en tant qu’artiste/compositeur ?
2. Arrives-tu à être satisfait et fier de ton travail ?
3. Comment te sens-tu lorsque tu joues tes chansons et que tu entends la réaction des gens ? Et enfin…si tu pouvais changer ton rôle avec celui d’un personnage de fiction, qui voudrais-tu que ce soit (Donald, Jack Sparrow ?) ? Tuomas, ta musique est magnifique ! JE T’EN REMERCIE !

Tuomas:
1. Constamment. "Child Of A Silent Winter" parle de ce sentiment de frustration.
Aussi bien en tant qu’être humain qu’en tant que musicien.
2. Dans une certaine mesure, je peux être fier des mondes que j’ai créés et je vieillis peut-être mais je peux regarder en arrière, voir tout ce qu’on a fait et en rire avec fierté.
3. Robinson Crusoé.
Merci pour ces gentilles paroles.