Le magazine allemand Orkus a publié une interview de Tuomas suite aux récents évènements. En voici une traduction pour nightwish.fr :

 

Orkus : Comment vas tu ? As-tu pu trouver un moment pour souffler un peu ?

Tuomas Holopainen : Je suis très stressé en ce moment. Je savais que ça se passerait comme ça et donc j’avais pu me préparer un peu. Pour le moment tout est très confus pour moi. J’attends le jour où les choses se seront calmées et je compte les nuits qui me séparent du moment où je n’aurais plus à parler de tout ça. Mais je suppose que cela va me hanter des mois…

 

Dans ta lettre tu as écrit : « Il est temps de choisir si l’histoire de Nightwish s’arrête ici ou si elle continuera pour une période indéterminée ». Cette décision a été dure à prendre ?

Ce fut la décision la plus dure à prendre de ma vie. Nightwish n’est pas juste un groupe, c’est surtout une grande famille qui joue de la musique, c’est une façon de vivre, une façon de concevoir et de ressentir les choses. Je veux que chacun dans le groupe pense de cette manière. Il doit y avoir une connexion mentale, pour la musique, pour l’amitié, pour toutes ces journées à passer ensemble, pour pouvoir s’amuser ensemble. L’attitude de Tarja et ses valeurs sont devenues de plus en plus différentes des nôtres. Durant les derniers mois, elle s’est elle-même coupée des autres. Je pense qu’il y a une phrase spéciale qu’elle m’a dit qui résume tout ça clairement : « Je n’ai plus besoin de ce groupe pour ma carrière ». Ca a été très dur pour moi à entendre. Nightwish ne pouvait donc plus continuer ainsi…

 

Est-ce que c’est l’accumulation de plusieurs choses qui t’a poussé à prendre cette décision ou bien un évènement plus qu’un autre ?

Ca a été l’accumulation de beaucoup de choses : la façon dont Tarja concevait le groupe, ses motivations, ses valeurs, le fait qu’elle ait décidée que le prochain album serait définitivement le dernier pour elle et qu’elle ne voudra plus faire de tournée, même pour le prochain album. Pourquoi resterions-nous avec une personne qui a une telle opinion ?

 

Est ce que désormais tu te sens libéré d’avoir pris cette décision ou bien tu te sens comme souvent dans ces situations : après le soulagement d’avoir annoncé ta décision, tu en souffres et le doute commence à s’installer ?

C’est un mélange de douleur, d’espoir et de soulagement. Tout ceci a été un très gros fardeau pour tout le groupe donc c’est comme un soulagement, comme un nouveau départ ; mais bien sûr c’est triste que toute l’histoire se termine comme ça. C’est dur pour Tarja, c’est dur pour le groupe, pour les fans – c’est dur pour tout le monde. Mais je suis convaincu que le temps soignera ces blessures. Peut être que le soleil brillera de nouveau dans quelques semaines.

 

Tout ceci ressemble à la fin d’un amour d’une vie, d’une relation entre deux personnes.

Oui ; j’ai toujours dit que les relations personnelles étaient ce qu'il y a de plus dur à gérer dans la vie, et cette histoire en est un bon exemple. On peut comparer cette séparation avec un divorce… Un divorce très moche.

 

Un divorce qui a eu lieu juste après le concert à Helsinki, qui achevait la tournée Once. Quand tu étais sur scène, tu connaissais la signification de ce concert et tu savais que tu allais donner la lettre à Tarja une fois le concert achevé. Comment as-tu alors vécu ce concert ?

C’était très étrange. Ca a été le jour le plus difficile de ma vie et pourtant, pendant le concert, j’ai réussi à tout oublier sur ce qui allait se passer après. Je pense que c’était le meilleur concert de toute notre carrière. Tout était simplement génial : l’arène, tous les effets visuels et beaucoup d’autres choses. Et tous les fans présents étaient fantastiques. Pendant notre concert, beaucoup de rêves sont devenus réalités et c’était la première fois que j’ai pleuré sur scène pendant un show – pour de multiples raisons.

 

Quand vous avez décidé que le titre du DVD serait « End of An Era » (Traduction : La Fin D’une Ere), savais tu déjà tout ce qui allait se passer ?

Oui. J’ai écrit la lettre environ trois semaines avant le concert et quand nous avons choisi le titre, nous avons pensé qu’il irait parfaitement pour le DVD.

 

Tu as donné la lettre à Tarja après le concert. Pourquoi n’as tu pas attendu un jour ou deux afin qu’elle puisse profiter de la fin de cette tournée ?

La principale raison est que nous voulions lui donner la lettre en main propre afin qu’elle n’ait pas à en découvrir son contenu sur Internet. Elle voulait retourner en Argentine le lendemain du concert. Mais après le concert, nous ne voulions pas lui prendre ce dernier soir et lui enlever sa joie, surtout qu’elle avait une fête ce soir là. Nous lui avons donc donné la lettre, nous l’avons serrée dans nos bras et j’ai dit « ce serait mieux si tu la lisais demain ». Il y a différentes raisons et je ne veux pas expliquer en détail pourquoi nous avons procédé ainsi. Il n’était plus possible pour nous d’en discuter avec elle. C’était le seul moyen. Tout ce que je peux vous dire c’est : croyez-moi.

 

Après tout ça, tu es donc toujours convaincu que c’était la bonne solution ?

J’ai bonne conscience et je n’ai aucun doute – ni sur la question de savoir si nous avons agi correctement, ni sur la façon dont nous avons procédé.

 

Oui, si tu avais dit publiquement que les raisons du départ de Tarja étaient pour « désaccords personnels », il y aurait eu ensuite des milliers de rumeurs partout.

C’est tout à fait ça. C’est la raison principale pour laquelle cette lettre ne pouvait pas être seulement une lettre personnelle mais qu’elle devait être une lettre ouverte à tous. Si nous avions annoncé que Tarja n’est plus un membre de Nightwish et que nous allions continuer avec une nouvelle chanteuse, nous aurions eu à répondre à des questions à ce sujet pendant des années. Nous voulions dire la vérité tout de suite parce que nous étions un peu effrayés : les choses allaient mal et nous nous attendions à ce que quelque chose arrive du coté de Tarja. Nous voulions être les premiers à raconter la vraie histoire. C’est pourquoi tout est venu si soudainement – et il y a aussi le fait que Tarja voulait quitter la Finlande le lendemain du concert. Nous ne l’aurions alors plus vu pendant un mois. Il n’y avait donc pas d’autres possibilités que de lui donner la lettre ce soir là. Quoiqu’il en soit, nous ne nous parlions pas beaucoup depuis un an. Nous avons essayé quelques fois mais c’était un cauchemar. Je pense qu’elle doit commencer par ouvrir les yeux. Il n’y a absolument rien qui aurait pu changer en discutant ; elle doit tout d’abord comprendre les faits et les accepter.

 

Comment est-il possible pour un groupe en tournée de ne pas se parler pendant un si long moment ?

En fait on ne voyait jamais Tarja parce qu’elle faisait tout de son coté. Pour les concerts, elle arrivait quinze minutes avant le début du concert. Elle ne venait jamais aux interviews et ne se présentait jamais aux soundcheck (répétions avant un concert pour tester le son etc…). On ne la voyait que lorsqu’elle était complètement habillée et préparée pour le concert, juste avant que le concert ne commence. Et juste après la fin du concert, elle allait directement à sa voiture et rentrait à l’hôtel. Et c’était tout. On ne la revoyait alors plus avant le prochain concert, juste avant qu’il ne commence. Elle ne voulait pas voyager avec nous. Elle ne voulait pas voyager en bus avec nous ou en voiture. En fait il y avait deux camps différents. Au cours des derniers mois, Tarja ne parlait que de sa carrière solo aux médias finlandais et soulignait toujours que Nightwish n’était pas ce qu’elle souhaitait faire dans sa vie. Que ce n’était ni sa voix, ni sa musique, qu’elle était seulement une invitée. Elle m’a vraiment touché et blessé avec ces mots parce qu’on avait l’impression que Nightwish était trop embarrassant pour elle.

 

Tu ne penses pas néanmoins qu’une lettre un peu moins personnelle aurait été une bonne alternative ?

Je ne pense pas qu’il y ait des passages de la lettre qui soient trop personnelles. J’ai écrit et ré-écrit la lettre des dizaines et des dizaines de fois, et au début il y avait beaucoup de choses trop personnels. Elle nous accuse d’avoir mêlé son mari à tout ça, mais nous n’avons jamais critiqué Marcelo en tant que son mari. Je suis persuadé que c’est un mari aimant et dévoué. Mais c’est en tant que manager que nous avons parlé de lui : en tant que manager, il est la raison principale de toute cette situation. Nous nous devions de le dire parce que je veux que les gens comprennent pourquoi nous avons décidé de franchir le pas et de prendre ce virage. C’est justifié, bien que dans certaines interviews l’année dernière j’ai dis : « Si Tarja quitte le groupe un jour, ce pourrait être la fin du groupe ». Je dois donc m’expliquer pour que tout le monde puisse me comprendre. Avec cette lettre je me défends et je m’explique.

 

Peux-tu nous en dire plus sur le rôle de Marcelo ? Que faisait-il ?

C’est comme John Lennon et Yoko Ono. C’était devenu très difficile d’approcher Tarja car il y avait un grand mur argentin entre elle et nous. Quand on envoyait un mail ou un SMS à Tarja, c’était Marcelo qui répondait en anglais. Tous les problèmes et les querelles d’argent ont commencé à devenir ridicules. Ce n’était pas juste le fait qu’elle ne voulait pas faire de concerts aux Etats-Unis ou en Australie parce qu’elle trouvait les salles ou les honoraires trop faibles, mais c’était surtout à cause de son attitude globale. Ca a commencé avec deux phrases qu’elle m’a dit, dont une que j’ai déjà mentionnée : « Je n’ai plus besoin de Nightwish pour ma carrière. Tu sais, je peux quitter le groupe à tout moment. ». Ca m’a causé la plus grande sueur froide de ma vie. Elle est une de mes très vieilles amies et voir qu’elle pensait des choses comme ça ! C’était ça ses motivations pour Nightwish ? C’était incroyable.

 

Tu n’as donc pas seulement perdu une chanteuse, tu as aussi perdu une amie.

Oui, j’ai perdu une amie. J’ai perdu beaucoup. Et quand tu lis la lettre et que tu lis entre les lignes, j’espère que tu peux comprendre que je ne suis pas en colère après elle et que je ne la déteste pas.

 

Mais je suppose que beaucoup de mauvais souvenirs sur Tarja resteront ?

Depuis un an je suis très frustré, triste et déçu. Ce n’est pas Tarja que je vois. C’est quelqu’un d’autre.

 

Tu as probablement lu la réponse de Tarja pour les médias et les fans. Elle a écrit qu’elle a été choquée et qu’elle ne se reconnaît pas dans ta description. Qu’est ce qui te vient à l’esprit lorsque tu lis sa réponse ?

J’ai été surprise d’apprendre que la lettre l’a choquée. Je ne sais pas comment elle a fait pour être autant aveugle et bornée durant la dernière année passée ensemble. Les choses allaient incroyablement mal, et je pensais vraiment qu’elle s’attendrait à ce que quelque chose arrive.

 

Il y a un passage dans ta lettre qui sonne un peu comme un reproche : « Nous ne t’avons jamais reproché le fait que tu ne participais pas à l’écriture et l’arrangement des morceaux, tu n’es jamais venu pendant les 9 ans en répétitions avec nous avant d’aller en studio. Nous ne t’avons pas non plus reproché le fait que tu voulais toujours voyager sans nous et avec ton mari. »

Je n’ai pas voulu l’accuser de quoi que ce soit avec ces mots.

 

Mais ça y ressemble.

J’ai écrit tout ça pour que les fans comprennent que Tarja n’est pas irremplaçable. Il y a beaucoup de gens qui pensent que Nightwish est le groupe de Tarja, qu’elle écrit tous les morceaux, fait toutes les interviews etc, mais durant la dernière année, sa seule contribution était son heure et demi de concert chaque soir. J’ai tout simplement du mettre ça dans la lettre afin que les fans comprennent notre décision. Je ne lui reproche rien. Je pense vraiment ce que j’ai écrit. Ces histoires d’accusation ne m’intéressent pas.

 

Mais comment as-tu pu survivre à cette atmosphère pendant la tournée ?

Parce que nous nous soutenions entre nous. Nous grandissions vraiment les uns avec les autres. C’est probablement le seul aspect positif de toute cette situation. Même notre équipe et notre manager – nous étions tous comme une grande famille et nous avons vécu de très grands moments pendant la tournée. En fait nous étions une famille et de temps en temps il y avait un invité à nos côtés…

 

Tu es celui qui compose toutes les chansons et qui écrit toutes les paroles. On peut donc dire que tu es l'âme de Nightwish mais Tarja était la voix et le visage du groupe. As-tu peur que de nombreux fans te tournent le dos maintenant ?

Je ne peux rien faire contre cela. Beaucoup de fans feront cela et je ne les critiquerai pas pour autant. C'est compréhensible, d'une certaine manière. Tarja a donné son image à Nightwish mais j'espère tout de même que la plupart des gens comprendront que Nightwish c'est tous les membres ensemble. Je n'affirme pas que la position de Tarja n'était pas la bonne parce que ca marchait très bien comme cela. J'essaie de voir ça comme la fin d'une ère et le début d'une autre.

 

Il est parfois difficile d'imaginer qu'une nouvelle porte peut s'ouvrir lorsqu'une autre se ferme mais c'est toujours comme ça. L'avenir nous le dira...

Exactement. Je n'ai jamais eu peur quant à l'avenir du groupe ou au fait de trouver une chanteuse. Je suis sûr que nous trouverons une chanteuse très douée et je suis confiant pour ce qui est du nouvel album. Il ressemblera encore à du Nightwish. Ma plus grosse préoccupation concerne Tarja elle-même et les autres membres du groupe, la façon avec laquelle ils feront face à la situation. "Once" a été vendu à plus d'un million d'exemplaires. Peu m'importe si le prochain album ne se vend qu'à 100 000 exemplaires. Je m'en moque tant que tout le monde prend du plaisir et que nous faisons de la bonne musique.

 

Source : http://www.orkus-online.de/index.php / http://www.nightwish.com/forum/index.php?showtopic=24830

nightwish.fr