Les Paroles & Traductions

Oceanborn
Oceanborn

Stargazers
Gethsemane
Devil & The Deep Dark Ocean
Sacrament Of Wilderness
Passion And The Opera
Swanheart
Moondance
The Riddler
The Pharaoh Sails To Orion
Walking In The Air

Bonus Tracks:
Nightquest
Sleeping Sun

 

Stargazers

A grand oasis in the vastness of gloom
Child of dew-spangled cobweb
Mother to the moon
Constellations beholders of the 3rd vagrant
Theater for the play of life

Tragedienne of heavens
Watching the eyes of the night
Sailing the virgin oceans
A planetride for the Mother and Child

Floating upon the quiet hydrogen lakes
In this ambrosial merry-go-round they will gaze
Ephemereal life touched by a billion-year show
Separating the poet from the woe

Tragedienne of heavens
Watching the eyes of the night
Sailing the virgin oceans
A planetride for the Mother and Child

Oracle of the Delphian Domine
Witness of Adam's frailty
Seer of the master prophecy
The stellar world her betrothed

Wanderers in cosmic caravan
Universal bond - The Starborn

A son in the search for the truth
Following the pages of Almagest
Discovering the origin of dreams
Stargazers ride through the ancient realms

Tragedienne of heavens
Watching the eyes of the night
Sailing the virgin oceans
A planetride for the Mother and Child

 

Gethsemane

Toll no bell for me Father
But let this cup of suffering pass from me
Send me no shepherd to heal my world
But the Angel - the dream foretold
Prayed more than thrice for You to see
The wolf of loneliness in me
...not my own will but Yours be done...

You wake up where's the tomb?
Will Easter come, enter my room?
The Lord weeps with me
But my tears fall for you

Another Beauty
Loved by a Beast
Another tale of infinite dreams
Your eyes they were my paradise
Your smile made my sun rise

Forgive me for I don't know what I gain
Alone in this garden of pain
Enchantment has but one truth:
I weep to have what I fear to lose

You wake up where's the tomb?
Will Easter come, enter my room?
The Lord weeps with me
But my tears fall for you

"I knew you never before
I see you never more
But the love the pain the hope O beautiful one
Have made you mine 'till all my years are done"

Without you
The poetry within me is dead

 

Devil & The Deep Dark Ocean

A snowy owl above the haunted waters
Poet of ancient gods
Cries to tell the neverending story
Prophecy of becoming floods

An aura of mystery surrounds her
The lady in brightest white
Soon the incarnate shall be born
The Creator of the Night

Deep dark is His Majesty's kingdom
A portent of tomorrow's world
There shall the liquid give Him power
The red-eyed unborn lord

Fatal embrace of the bloodred waters
The cradle of infinite gloom
The spell to master this Earth
Carven on an infant's tomb

"I will die for the love of the mermaid
Her seduction beauty and scorn
Welcome to the end of your life
- Hail the Oceanborn!"

"Disgraced is my virginity
Death has woven my wedding dress
Oh Great Blue breathe the morning dew
For you are the cradle of the image of god"

"Brave now long rest is sweet
With me here in the deep"

"I prayed for pleasure wished for love
Prayed for your - "

"Never pray for me!"

"Who the hell are you for me
But a mortal dream to see?"

"This apathetic life must drown
Forever just for me"

"Leave me be
Leave me be
Leave me be...ee...eeee"

"From cradle to coffin
Shall my wickedness be your passion"

We shall come to set the dolphins free
We shall wash the darkened bloodred sea
Our songs will echo over the mountains and seas
The eternity will begin once again in peace

 

Sacrament of Wilderness

Naked in midwinter magic
Lies an angel in the snow
The frozen figure crossed by tracks of wolves
An encounter symbolic yet truthful
With a hungry choir of wolves
An agreement immemorial to be born

Dulcet elvenharps from a dryad forest
Accompany all charming tunes
Of a sacrament by a campfire
A promise between the tameless
And the one with a tool
Tonight the journey from a cave begins

I want to hunt with the tameless heart
I want to learn the wisdom of mountains afar
We will honor the angel in the snow
We will make the streams for our children flow

Wrapped in furs beneath the northern lights
From my cave I watch the land untamed
And wonder if some becoming season
Will make the angel melt in shame

I want to hunt with the tameless heart
I want to learn the wisdom of mountains afar
We will honor the angel in the snow
We will make the streams for our children flow

I want to hunt with the tameless heart
I want to learn the wisdom of mountains afar
We will honor the angel in the snow
We will make the streams for our children flow

 

Passion And The Opera

Princess of lust
Dignity put to dust
A virginal sight
Their apple to bite

Drink from my thighs
The rain of lies
A sight so cursed
Breasts which never nursed

An Aphrodite for mortal souls
Playing hide and seek in lecherous roles
Their erotic hour my tearless weep
Their satisfaction my infinite sleep

Naked limbs reflecting from the moon
I'll be there for you soon
First wish for this night:
Let me be your delight

Body of a virgin
Soul to the Devil's kin
Your God is me
In all that you see

An Aphrodite for mortal souls
Playing hide and seek in lecherous roles
Their erotic hour my tearless weep
Their satisfaction my infinite sleep

 

Swanheart

All those beautiful people
I want to have them all
All those porcelain models
If only I could make them fall

Be my heart a well of love
Flowing free so far above

A wintry eve
Once upon a tale
An Ugly Duckling
Lost in a verse
Of a sparrow's carol
Dreaming the stars

Be my heart a well of love
Flowing free so far above

In my world
Love is for poets
Never the famous balcony scene
Just a dying faith
On the heaven's gate

Crystal pond awaits the lorn
Tonight another morn for the lonely one is born

 

Moondance

(instrumentale)

 

The Riddler

Riddler Riddler ask me why
The birds fly free on a mackerel sky
Ask me whither goes the wind
Whence the endless tick-tick stream begins

Make me guess if the earth is flat or round
Set a guessing if fantasies are unbound
If tales aren't just for children to see
That it's peace if sleep walks with me

As you wish
For kingdom come
The one to know all the answers
You think you dwell in wisdom's sea
Still sweet ignorance is the key
To a poet's paradise
Challenge the Riddler and you will see...

Riddler Riddler ask me why
All mothers beneath the Earth and sky
Hold their children's hands for a while
Their hearts forever - yours and mine

Make me wonder what's the meaning of life
What's the use to be born and then die
Make me guess who's the one
Behind the mask of Father and Son

As you wish
For kingdom come
The one to know all the answers
You think you dwell in wisdom's sea
Still sweet ignorance is the key
To a poet's paradise
Challenge the Riddler and you will see...

For nature hates virginity
I wish to be touched
Not by the hands of where's and why's
But by the Oceans' minds

As you wish
For kingdom come
The one to know all the answers
You think you dwell in wisdom's sea
Still sweet ignorance is the key
To a poet's paradise
Challenge the Riddler and you will see...

 

The Pharaoh Sails To Orion

"Get away from me!
Take heed to thyself and see my face no more!
for in the day Thou see my face
Thou shalt die!"
- Exodus 10:28

A constellation of divine architecture built on Earth
A holy harbour - Orion
Nautical ascension to the firmament

Ship-shaped barrows
Open my heart to the wisdom of this land
Sailing with the Serpent Chimera
Of a fiendish sandman

The Unicorn arrives with the westwind
To dream His funeral
"Thou art born for Horus dwells in Thee"

Slumbering with the ebb and the flow
Of this foaming tomb
"Thou art born for Seteh dwells in Thee"

Reveal your face to me and guide me
Through the Stygian fields
Enthral my soul to Sepedet's beams
To serve Your will

Sailing on the distant seas from darkness to deliverance
Tales like the ocean written to the Draco's glance

Ruling with the scythe of death you tear our philosophies apart
An ancient starwalk to merge into the stars

"Open thy veins for my venom
Kiss the cobras with thy twisted tongue
So shalt thou join the empyrean circus
Where beggars mourn and seraphs dance
In this twilight cathedral
Shall I wed thee,
O Bride of the Netherworld"

Sailing on the distant seas from darkness to deliverance
Tales like the ocean written to the Draco's glance

Ruling with the scythe of death you tear our philosophies apart
An ancient starwalk to merge into the stars

Join my soul the Hunter in the sky

 

Walking in the Air

We're walking in the air
We're floating in the moonlit sky
The people far below are sleeping as we fly

I'm holding very tight
I'm riding in the midnight blue
I'm finding I can fly so high above with you

Far across the world
The villages go by like trees
The rivers and the hills
The forests and the streams

Children gaze open mouth
Taken by surprise
Nobody down below believes their eyes

We're surfing in the air
We're swimming in the frozen sky
We're drifting over icy
Mountains floating by

Suddenly swooping low on an ocean deep
Arousing of a mighty monster from its sleep

We're walking in the air
We're floating in the midnight sky
And everyone who sees us greets us as we fly

 

Nightquest

Born to the false world the wanderer
Storyteller the pied piper
On a quest for immortality
Gathering a troop to find the fantasy

Lead by a maid queen of the night
Voice of angel such a divine sight
An amazon to fight and cure
This reality with her feline lure

Patriotic to the promised land
Of never-waking dream

Nightquest a quest not for the past
But for tomorrow to make it last
Simply the best way to walk this life
Hand in hand with a dreamer's mind
Enter the realm don't stay awake
The dreams remain they only break
Forget the task enjoy the ride
And follow us into the night

A merry minstrel with his fingers fast
Playing his lute charming every lass
Joins the troop with a glitter in his eye
"Shall I find fame - or shall I die?"

Warrior with power along the path
A hammerheart his gallantry to last
Rhythm of sirens enemies take heed
For in this war laws are in silent sleep

Patriotic to the promised land
Of never-waking dream

Nightquest a quest not for the past
But for tomorrow to make it last
Simply the best way to walk this life
Hand in hand with a dreamer's mind
Enter the realm don't stay awake
The dreams remain they only break
Forget the task enjoy the ride
And follow us into the night

Come to the Elfland the eldest said
In my guidance you shall not be afraid
I am the mastermind the wizard to show the way...

Nightquest a quest not for the past
But for tomorrow to make it last
Simply the best way to walk this life
Hand in hand with a dreamer's mind
Enter the realm don't stay awake
The dreams remain they only break
Forget the task enjoy the ride
And follow us into the night

First ones to walk this path of night
Lady in black lady in white
Followed by legions of night-time wanderers

Guardians of the halls of heart
When we from my homeland depart
To challenge the gods of emptiness
May the quest begin!

 

Sleeping Sun

The sun is sleeping quietly
Once upon a century
Wistful oceans calm and red
Ardent caresses laid to rest

For my dreams I hold my life
For wishes I behold my night
The truth at the end of time
Losing faith makes a crime

I wish for this night-time
to last for a lifetime
The darkness around me
Shores of a solar sea
Oh how I wish to go down with the sun
Sleeping
Weeping
With you

Sorrow has a human heart
From my god it will depart
I'd sail before a thousand moons
Never finding where to go

Two hundred twenty-two days of light
Will be desired by a night
A moment for the poet's play
Until there's nothing left to say

I wish for this night-time
to last for a lifetime
The darkness around me
Shores of a solar sea
Oh how I wish to go down with the sun
Sleeping
Weeping
With you

Astrologues

Une magnifique oasis dans l’immensité des ténèbres
L’enfant d’une toile d’araignée pailletée de rosée
La mère vers la lune
Les observateurs des constellations du 3ème vagabond
Théâtre du jeu de la vie

La tragédienne des cieux
Qui observe les yeux de la nuit
Navigue sur les océans vierges
Une promenade entre les planètes pour la mère et son fils

Ils flottent sur les lacs calmes d’hydrogène
Dans ce tourbillon d’ambroisie, ils regarderont
Cette vie éphémère touchée par un spectacle ancestral
Qui sépare le poète du malheur

La tragédienne des cieux
Qui observe les yeux de la nuit
Navigue sur les océans vierges
Une promenade entre les planètes pour la mère et son fils

Oracle des Delphes Domine
Elle est témoin de la fragilité d’Adam
Voyante de la prophétie du maître
Du monde stellaire de son fiancé

Voyageurs en caravane cosmique
Engagement universel – l’Homme né des étoiles

Un fils en quête de vérité
Suit les pages de l’Almageste
Découvre l’origine des rêves
Les astrologues se promènent entre les anciens royaumes

La tragédienne des cieux
Qui observe les yeux de la nuit
Navigue sur les océans vierges
Une promenade entre les planètes pour la mère et son fils

 

Gethsémani

Ne sonne pas le glas pour moi, mon père
Mais laisse passer devant moi cette coupe de souffrance
N’envoie pas de berger pour apaiser mon univers
Mais l’Ange – Le rêve l’a prédit
J’ai prié plus de trois fois pour que tu voies
Le loup de solitude en moi
Que ta volonté et non la mienne soit faite…

Tu te réveilles, où est la tombe ?
Est-ce que Pâques arrivera, pénétrera dans ma chambre ?
Le seigneur pleure avec moi
Mais c’est pour toi que mes larmes coulent

Une Belle de plus
Aimée d’une Bête
Un conte de rêves infinis de plus
Tes yeux faisaient mon paradis
Ton sourire faisait se lever mon soleil

Pardonne-moi de ne pas savoir ce que j’ai gagné
Seule dans ce jardin de douleur
L’ensorcellement n’a qu’une vérité :
Je pleure pour avoir ce que je redoute de perdre

Tu te réveilles, où est la tombe ?
Est-ce que Pâques arrivera, pénétrera dans ma chambre ?
Le seigneur pleure avec moi
Mais c’est pour toi que mes larmes coulent

« Je ne te connaissais pas avant
Je ne te vois plus
Mais l’amour, la douleur, et ce si bel espoir
Ont fait de toi ma femme jusqu’à l’assèchement de mes larmes »

Sans toi
La poésie en moi meurt

 

Le Diable & l’océan profond et sombre

Un hibou enneigé au-dessus des eaux hantées
Poète d’anciens dieux
Pleure pour raconter l’histoire infinie
De la prophétie de l’inondation à venir

Une aura de mystère l’entoure
La jeune femme vêtue du blanc le plus éclatant
Bientôt naîtra l’incarné
Le créateur de la nuit

Le royaume de Sa Majesté est d’une obscurité profonde
Un présage du monde de demain
Alors, le liquide Lui donnera du pouvoir
Le seigneur aux yeux rouges n’est pas encore né

Etreinte fatale des eaux rouges comme le sang
Le berceau de l’obscurité infinie
Le sortilège pour se rendre maître du monde
Est taillé dans la tombe d’un nouveau-né

« Je mourrai pour l’amour de la sirène
Pour sa beauté et son mépris
Bienvenue à la fin de ta vie
Je vous salue, Enfant de l’océan ! »

« Ma virginité me déshonore
C’est la mort qui a tissé ma robe de mariée
Oh, Grand Bleu, hume la rosée du matin
Car tu es le berceau de l’image de Dieu »

« Affronte maintenant ce long et doux repos
Avec moi, ici, dans les profondeurs »

« J’ai prié pour avoir du plaisir, j’ai espéré rencontrer l’amour
J’ai prié pour ton… »

« Ne prie jamais pour moi ! »

« Mais qui d’autre es-tu pour moi
Qu’un rêve immortel ? »

« Cette vie apathique doit sombrer pour toujours
Et juste pour moi. »

« Laisse-moi tranquille
Laisse-moi tranquille
Laisse moi tran...quil...le »

« Du berceau au cercueil
Ma cruauté sera ta passion ! »

On parviendra à libérer les dauphins
On lavera la mer des eaux d’un rouge sombre
Nos chansons résonneront au-dessus des montagnes et des mers
L’éternité commencera de nouveau, en paix

 

Le sacrement de la Nature

Nu dans la magie du coeur de l’hiver
Un ange est étendu dans la neige
Sa silhouette gelée est traversée de traces de loups
Une rencontre symbolique mais bien réelle
Avec un chœur affamé de loups
Un accord immémorial est né

Les harpes suaves des elfes venant de la foret de Dryade
accompagnent tous les airs charmants
Du sacrement près d’un feu de camp
Une promesse entre le sauvage
Et celui qui possède l’arme
Le voyage qui débute dans une grotte commence ce soir

Je veux chasser avec l’esprit sauvage
Je veux connaître la sagesse des montagnes lointaines
Nous honorerons l’ange dans la neige
Nous ferons couler les rivières pour nos enfants

Enroulée de fourrures, sous les rayons du Nord
Depuis ma grotte, j’observe les terres sauvages
Et je me demande si une prochaine saison
Fera fondre l’ange de honte

Je veux chasser avec l’esprit sauvage
Je veux connaître la sagesse des montagnes lointaines
Nous honorerons l’ange dans la neige
Nous ferons couler les rivières pour nos enfants

Je veux chasser avec l’esprit sauvage
Je veux connaître la sagesse des montagnes lointaines
Nous honorerons l’ange dans la neige
Nous ferons couler les rivières pour nos enfants

 

La passion et l’opéra

Princesse du désir
Dignité réduite à de la poussière
Un regard vierge
Leur pomme à mordre

Bois ce que t’offrent mes cuisses
Une pluie de mensonges
Un spectacle maudit
Une poitrine qui n’a jamais nourri

Une Aphrodite pour des âmes mortelles
Jouant à cache-cache dans des rôles lubriques
Leur instant érotique, mes pleurs sans larmes
Leur satisfaction, mon repos éternel

Des membres nus reflétés par la lune
Je serais bientôt là pour toi
Mon premier souhait pour cette nuit :
Laisse moi être ton délice

Un corps de vierge
Une âme de la famille du Diable
Ton Dieu, c’est moi
Dans tout ce que tu vois

Une Aphrodite pour des âmes mortelles
Jouant à cache-cache dans des rôles lubriques
Leur instant érotique, mes pleurs sans larmes
Leur satisfaction, mon repos éternel

 

Le cœur du cygne

Toutes ces belles personnes
Je les veux toutes pour moi
Tous ces mannequins de porcelaine
Si seulement je pouvais les faire chuter

Sois mon cœur, ce puits d’amour
Qui monte librement tout là-haut

Un soir d’hiver
Voici l’histoire
D’un vilain petit canard
Qui, perdu dans le vers
D’un chant de moineau
Rêve des étoiles

Sois mon cœur, ce puits d’amour
Qui monte librement tout là-haut

Dans mon monde
L’amour est pour les poètes
Jamais la célèbre scène du balcon
Mais juste une foi périssable
Aux portes du paradis

L’étang de cristal attend la désolation
C e soir, un nouveau matin est né pour le solitaire

 

Moondance

(instrumentale)

 

Le Mystérieux

Mystérieux, homme mystérieux, demande-moi pourquoi
Les oiseaux volent librement dans un ciel pommelé
Demande-moi où va le vent
D’où commence le flot infini de tic-tac

Fais moi deviner si la Terre est plate ou ronde
Pose-moi une devinette pour savoir si les fantaisies sont liées
Si les contes ne sont écrits que pour les enfants, fais moi savoir
Que je serais en paix si le sommeil m’envahit

Alors que tu espères
Un monde meilleur
Celui qui connaît toutes les réponses
Tu penses habiter dans la mer de sagesse
Pourtant, la douce ignorance est la clé
Du paradis du poète
Lance un défi au Mystérieux et tu verras…

Mystérieux, homme mystérieux, demande-moi pourquoi
Toutes les mères sous la Terre et le ciel
Tiennent la main de leurs enfants pendant un instant seulement
Mais ne lâchent jamais leurs cœurs – le tien comme le mien

Fais moi réfléchir à la signification de la vie
A quoi cela sert de naître et puis de mourir ?
Fais moi deviner qui est celui qui se cache
Derrière le masque du Père et du Fils

Alors que tu espères
Un monde meilleur
Celui qui connaît toutes les réponses
Tu penses habiter dans la mer de sagesse
Pourtant, la douce ignorance est la clé
Du paradis du poète
Llance un défi au Mystérieux et tu verras…

Puisque la nature déteste la virginité
Je souhaite être touché
Non pas par les mains du pourquoi et du comment
Mais par l’esprit des océans

Alors que tu espères
Un monde meilleur
Celui qui connaît toutes les réponses
Tu penses habiter dans la mer de sagesse
Pourtant, la douce ignorance est la clé
Du paradis du poète
Llance un défi au Mystérieux et tu verras…

 

Le pharaon navigue vers Orion

« Eloigne toi de moi !
Prends garde à toi et ne regarde plus jamais mon visage !
Car le jour où tu verras ce visage
Tu mourras ! »
-Exode 10 :28-

Une constellation d’architecture divine est construite sur Terre
Le port saint : Orion
Ascension nautique vers le firmament

Des tumulus en forme de bateau
Ouvre mon cœur à la sagesse de ce domaine
Je navigue avec le serpent Chimera
D’un marchand de sable diabolique

La licorne arrive avec le vent de l’ouest
Pour rêver son enterrement
« Tu es né car Horus réside en Toi ».

Je dors paisiblement avec le flux et le reflux
De cette tombe d’écume
« Tu es né car Seth réside en Toi »

Révèle-moi ton visage et guide moi
A travers le domaine du Styx
Ensorcelle mon âme par les rayons de Sepedet
Pour servir Vos intentions

Je navigue sur les mers lointaines, des ténèbres à la lumière
Les contes, comme les océans, sont écrits du regard de Draco

Gouvernant avec la faux de la mort, tu détruis nos philosophies
Un ancien chemin va se fondre dans les étoiles

« Ouvre tes veines à mon venin
Embrasse les cobras de ta langue tordue
Tu rejoindras alors le cirque empirique
Où les mendiants pleurent et les séraphins dansent
Dans cette cathédrale nébuleuse
je vous épouserai
O, Mariée des Enfers »

Je navigue sur les mers lointaines, des ténèbres à la lumière
Les contes, comme les océans, sont écrits du regard de Draco

Gouvernant avec la faux de la mort, tu détruis nos philosophies
Un ancien chemin va se fondre dans les étoiles

Rejoins mon âme, le Chasseur du ciel.

 

Une promenade dans les airs

Nous marchons dans les airs
Nous flottons dans le ciel éclairé par la lune
Les gens, tout en bas, dorment au moment où nous volons

Je me tiens très fort
Je me promène dans le bleu de minuit
Je découvre que je peux voler tout là-haut, avec toi.

A travers le monde
Les villages passent, tout comme les arbres
Les rivières et les montagnes
Les forets et rivières

Les enfants nous observent, bouche bée
Pris de surprise
Personne en dessous n’en croit ses yeux

Nous surfons dans les airs
Nous nageons dans le ciel glacé
Nous dérivons entre les montagnes gelées
Qui flottent autours de nous

Soudainement, nous descendons en piqué sur un océan profond
Nous provoquons le réveil d’un monstre puissant

Nous marchons dans les airs
Nous flottons dans le ciel de minuit
Et tous ceux qui nous voient, nous saluent pendant notre vol

 

Quête nocturne

Né dans le mauvais monde, le vagabond
Conteur d’histoire, joueur de flûte d’Hameln
Est en quête de l’immortalité
Il rassemble une troupe pour trouver la Fantaisie

Menés par une jeune reine de la nuit
La voix d’un ange : un spectacle si divin
Une amazone qui combat et guérit
Tout cela avec son charme félin

Patriote de la Terre Promise
Du rêve infini

La quête nocturne n’est pas une quête pour le passé
Mais pour que demain dure
La meilleure façon de mener sa vie
Main dans la main avec l’esprit du rêveur
Entre dans le royaume, ne reste pas éveillé
Les rêves restent, ils ne font que des pauses
Oubli ton travail, profite de la promenade
Et suis-nous dans la nuit

Un joyeux troubadour aux doigts rapides
Joue de sa luth, charme chaque jeune fille
Il rejoint la troupe avec un éclat dans les yeux
« Vais-je devenir célèbre ou vais-je mourir ? »

Un guerrier de pouvoir, le long du chemin
un cœur passionné, sa galanterie durera
Rythme de sirènes, les ennemies prennent garde
Car les lois de cette guerre sommeillent profondément

Patriote de la Terre Promise
Du rêve infini

La quête nocturne n’est pas une quête pour le passé
Mais pour que demain dure
La meilleure façon de mener sa vie
Main dans la main avec l’esprit du rêveur
Entre dans le royaume, ne reste pas éveillé
Les rêves restent, ils ne font que des pauses
Oubli ton travail, profite de la promenade
Et suis-nous dans la nuit

Viens au pays des elfes, dit le plus âgé
Grâce à mes conseils, vous n’aurez pas peur
Je suis l’esprit supérieur, le magicien qui montre le chemin…

La quête nocturne n’est pas une quête pour le passé
Mais pour que demain dure
La meilleure façon de mener sa vie
Main dans la main avec l’esprit du rêveur
Entre dans le royaume, ne reste pas éveillé
Les rêves restent, ils ne font que des pauses
Oubli ton travail, profite de la promenade
Et suis-nous dans la nuit

Voici les premiers à fouler ce chemin de nuit
Une femme en noir, une femme en blanc
Suivies par des légions de vagabonds nocturnes

Nous serons les gardiens des couloirs du cœur
Quand nous partirons de chez moi
Pour défier les dieux du vide
Que la quête commence !

 

Soleil endormi

Le soleil dort paisiblement
En ce siècle-ci
Océans mélancoliques, calmes et rouges
Caresses passionnées en repos

Mes rêves me maintiennent en vie
J’aperçois ma nuit grâce à mes souhaits
La vérité se trouve à la fin des temps
C’est un crime de perdre la foi

Je souhaite que cette nuit
Puisse durer toute une vie
La pénombre qui m’entoure
Les rives de cette mer solaire
Oh comme j’aimerais partir avec le soleil
Dormir
Pleurer
Avec toi

La tristesse a un cœur humain
Qui partira de mon dieu
Je naviguerais devant des milliers de lunes
Sans jamais savoir où aller

Deux cent vingt-deux jours de lumières
Seront désirés par la nuit
Un instant pour la pièce du poète
Jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien à dire

Je souhaite que cette nuit
Puisse durer toute une vie
La pénombre qui m’entoure
Les rives de cette mer solaire
Oh comme j’aimerais partir avec le soleil
Dormir
Pleurer
Avec toi