Les Paroles & Traductions

Century Child
Century Child

Bless The Child
End Of All Hope
Dead To The World
Ever Dream
Slaying The Dreamer
Forever Yours
Ocean Soul
Feel For You
The Phantom Of The Opera
Beauty Of The Beast

Bonus Tracks:
The Wayfarer
Lagoon

 

Bless The Child

"I was born amidst the purple waterfalls.
I was weak, yet not unblessed.
Dead to the world. Alive for the journey.
One night I dreamt a white rose withering,
a newborn drowning a lifetime loneliness.
I dreamt all my future. Relived my past.
And witnessed the beauty of the beast"

Where have all the feelings gone?
Why has all the laughter ceased?

Why am I loved only when I'm gone?
Gone back in time to bless the child

How can I ever feel again?
Given the chance would I return?

Why am I loved only when I'm gone?
Gone back in time to bless the child
Think of me long enough to make a memory
Come bless the child one more time

I've never felt so alone in my life
As I drank from a cup
Which was counting my time
There's a poison drop in this cup of Man
To drink it is to follow the left hand path

Why am I loved only when I'm gone?
Gone back in time to bless the child
Think of me long enough to make a memory
Come bless the child one more time

"Where have all the feelings gone?
Why is the deadliest sin -
To love as I loved you?
Now unblessed, homesick in time,
soon to be freed from care, from human pain.
My tale is the most bitter truth:
Time pays us but with earth & dust
And a dark, silent grave.
Remember, my child:
Without innocence the cross is only iron,
hope is only an illusion & Ocean Soul's nothing but a name...

The Child bless thee & keep thee forever"

 

End Of All Hope

It is the end of all hope
To lose the child, the faith
To end all the innocence
To be someone like me
This is the birth of all hope
To have what I once had
This life unforgiven
It will end with a birth

No will to wake for this morn
To see another black rose born
Deathbed is slowly covered with snow

Angels, they fell first but I'm still here
Alone as they are drawing near
In heaven my masterpiece will finally be sung

It is the end of all hope
To lose the child, the faith
To end all the innocence
To be someone like me

Wounded is the deer that leaps highest
And my wound it cuts so deep
Turn off the light and let me pull the plug

It is the end of all hope
To lose the child, the faith
To end all the innocence
To be someone like me
This is the birth of all hope
To have what I once had
This life unforgiven
It will end with a birth

Mandylion without a face
Deathwish without a prayer
End of hope
End of love
End of time
The rest is silence

It is the end of all hope
To lose the child, the faith
To end all the innocence
To be someone like me
This is the birth of all hope
To have what I once had
This life unforgiven
It will end with a birth

 

Dead To The World

All the same take me away
We're dead to the world

The child gave thought to the poet's world
Gave comfort to the Fallen
(Heartfelt, lovelorn)

Remaining, yet still uninvited
Those words scented my soul
(Lonely soul, Ocean soul)

It's not the monsters under your bed
It is the Man next door
That makes you fear, makes you cry,
Makes you cry for the child
All the wars are fought among those lonely men
Unarmed, unscarred

I don't want to die a scarless man
A lonely soul
(Tell me now what to do)

I studied silence to learn the music
I joined the sinful to regain innocence

Heaven queen, cover me
In all that blue
Little boy, such precious joy
Is dead to the world

Heaven queen, carry me
Away from all pain
All the same take me away
We're dead to the world

Dead, silent, constant
Yet always changing
- My favorite view of this world

As he died, he will return to die in me again
Weaving the cloth, giving birth to the Century Child
Who gave his life not for the world but for me
Innocence reborn once more

Heaven queen, cover me
In all that blue
Little boy, such precious joy
Is dead to the world

Heaven queen, carry me
Away from all pain
All the same take me away
We're dead to the world

 

Ever Dream

Ever felt away with me
Just once that all I need
Entwined in finding you one day

Ever felt away without me
My love, it lies so deep
Ever dream of me

Would you do it with me
Heal the scars and change the stars
Would you do it for me
Turn loose the heaven within

I'd take you away
Castaway on a lonely day
Bosom for a teary cheek
My song can but borrow your grace

Ever felt away with me
Just once that all I need
Entwined in finding you one day

Ever felt away without me
My love, it lies so deep
Ever dream of me

Come out, come out wherever you are
So lost in your sea
Give in, give in for my touch
For my taste for my lust

Ever felt away with me
Just once that all I need
Entwined in finding you one day

Ever felt away without me
My love, it lies so deep
Ever dream of me

Your beauty cascaded on me
In this white night fantasy

Ever felt away with me
Just once that all I need
Entwined in finding you one day

Ever felt away without me
My love, it lies so deep
Ever dream of me

 

Slaying The Dreamer

I'm a priest for the poorest sacrifice
I'm but a raft in a sea of sorrow and greed
You bathed in my wine
Drank from my cup, mocked my rhyme
Your slit tongues licked my aching wounds

Put a stake through my heart!
And drag me into sunlight
So awake for your greed
As you're slaying the dreamer

Swansong for the Wish of Night
God it hurts, give a name to the pain
Our primrose path to hell is growing weed

Put a stake through my heart!
And drag me into sunlight
So awake for your greed
As you're slaying the dreamer

Blame me, it's me
Coward, a good-for-nothing scapegoat
Dumb kid, living a dream
Romantic only on paper

Tell me why you took all that was mine!
Stay as you lay - don't lead me astray!

Tell me why you took all that was mine!
Stay as you lay - don't lead me astray!

Wake up, mow the weed
You'd be nothing without me
Take my life if you have the heart to die

You bastards tainted my tool
Raped my words, played me a fool
Gather your precious glitter and leave me be
The Great Ones are all dead
And I'm tired, too

I truly hate you all!

 

Forever Yours

Fare thee well, little broken heart
Downcast eyes, lifetime loneliness

Whatever walks in my heart will walk alone

Constant longing for the perfect soul
Unwashed scenery forever gone

Whatever walks in my heart will walk alone

No love left in me
No eyes to see the heaven beside me
My time is yet to come
So I'll be forever yours

Whatever walks in my heart will walk alone

No love left in me
No eyes to see the heaven beside me
My time is yet to come
So I'll be forever yours

 

Oceansoul

One more night
To bear this nightmare
What more do I have to say

Crying for me was never worth a tear
My lonely soul is only filled with fear

Long hours of loneliness
Between me and the sea

Losing emotion
Finding devotion
Should I dress in white and search the sea
As I always wished to be - one with the waves
Ocean Soul

Walking the tideline
I hear your name
Is angels wispering
Something so beautiful it hurts

Long hours of loneliness
Between me and the sea

I only wished to become something beautiful
Through my music, through my silent devotion

Losing emotion
Finding devotion
Should I dress in white and search the sea
As I always wished to be - one with the waves
Ocean Soul

Losing emotion
Finding devotion
Should I dress in white and search the sea
As I always wished to be - one with the waves
Ocean Soul

 

Feel For You

You were my first love
The earth moving under me
Bedroom scent, beauty ardent
Distant shiver, heaven sent

I'm the snow on your lips
The freezing taste, the silvery sip
I'm the breath on your hair
The endless nightmare, devil's lair

Only so many times
I can say I long for you
The lily among the thorns
The prey among the wolves

Someday, I will feed a snake
Drink her venom, stay awake
With time all pain will fade
Through your memory I will wade

Barely cold in her grave
Barely warm in my bed
Settling for a draw tonight
Puppet girl, your strings are mine

Barely cold in her grave
Barely warm in my bed
Settling for a draw tonight
Puppet girl, your strings are mine

This one is for you for you
Only for you
Just give in to it never think again
I feel for you

 

Phantom Of The Opera

[CHRISTINE:]
In sleep he sang to me
In dreams he came
That voice which calls to me
And speaks my name
And do I dream again
For now I find
The Phantom of the opera is there
Inside my mind

[PHANTOM:]
Sing once again with me
Our strange duet
My power over you
Grows stronger yet
And though you turn from me
To glance behind
The Phantom of the opera is there
Inside your mind

[CHRISTINE:]
Those who have seen your face
Draw back in fear
I am the mask you wear

[PHANTOM:]
It's me they hear

[TOGETHER:]
My/your spirit and your/my voice
In one combined
The phantom of the opera is there
Inside your/my mind

He's there the Phantom of the opera
Beware the Phantom of the opera

[PHANTOM:]
In all your fantasies
You always knew
That man and mystery

[CHRISTINE:]
Were both in you

[TOGETHER:]
And in this labyrinth
Where night is blind
The phantom of the opera is there
Inside your/my mind

[PHANTOM:]
Sing my angel of music...

 

Beauty Of The Beast

Long Lost Love

Trees have dropped their leaves,
Clouds their waters
All this burden is killing me

Distance is covering your way,
Tears your memory
All this beauty is killing me

Oh, do you care,
I still feel for you
So aware,
What should be lost is there

I fear I will never find anyone
I know my greatest pain is yet to come
Will we find each other in the dark
My long lost love

Oh, do you care,
I still feel for you
So aware,
What should be lost is there

One More Night To Live

Safely away from the world
In a dream, timeless domain
A child, dreamy eyed,
Mother's mirror, father's pride

I wish I could come back to you
Once again feel the rain
Falling inside me
Cleaning all that I've become

My home is far but the rest it lies so close
With my long lost love under the black rose
You told I had the eyes of a wolf
Search them and find the beauty of the beast

All of my songs can only be composed
Of the greatest of pains
Every single verse can only be born of the greatest of wishes
I wish I had one more night to live

A saint blessed me, drank me deeply
Spitting out the misery in me
Still a sinner rapes 1000 saints
Sharing the same hell with me

Sanest choice in this insane world:
Beware the beast but enjoy the feast he offers

Sanest choice in this insane world:
Beware the beast but enjoy the feast he offers

All of my songs can only be composed
Of the greatest of pains
Every single verse can only be born of the greatest of wishes
I wish I had one more night to live

Christabel

"Oh, sweet Christabel. Share with me your poem.
For I know now
I'm a puppet on this silent stage show.
I'm but a poet who failed his best play.
A Dead Boy, who failed to write an ending
To each of his poems."

 

The Wayfarer

I went into the wilderness with Uncle Walt
I discovered the wild
Learning to suck all the experience
Seeing the world through cradle's bars

The wild blessed me with an errant mind
Showing the way for the ultimate lore
I went around the world, beyond the wild
Finding my home from an ocean shore

Wayfarer, heartlander
What if I only had
One more night to live
Home is where the way is
My road goes on forever
One more voyage to go

Wayfarer, heartlander
What if I only had
One more night to live

Dead to the world
Alive for the journey

Wayfarer, heartlander
What if I only had
One more night to...
One more night to live

Wayfarer, heartlander
What if I only had
One more night to live

Home is where the way is
My road goes on forever
One more voyage
One more voyage
One more voyage to go

 

Lagoon

Imagine a perfect beach
Without a mermaid
Imagine a perfect hideaway
Without a time

Ocean Soul

Imagine a perfect Eden
Without a friend without a serpent

Ocean Soul
Lonely Soul

"Feeling lonely and content at the same time,
I believe,
is a rare kind of happiness"

Ocean Soul
Lonely Soul

Bénis l'enfant

« Je suis né au milieu des cascades pourpres
J'étais faible mais pas mauditi.
Mort aux yeux du monde. Vivant face au voyage qui m'attendait
Une nuit, j'ai rêvé qu'une rose blanche se fanait
Qu'un nouveau né se noyait dans une vie de solitude
J’ai vu tout mon avenir, j’ai revécu mon passé
Et je fus témoin de la beauté de la Bête. »

Où sont passés tous les sentiments ?
Pourquoi les rires ont-ils tous cessé ?

Pourquoi ne m’aime-t-on que lorsque je suis parti ?
Parti dans le passé pour bénir l’Enfant

Comment pourrais-je de nouveau avoir des sensations ? Reviendrais-je en arrière si l’on m’en donnait l’occasion ?

Pourquoi ne m’aime-t-on que lorsque je suis parti ?
Parti dans le passé pour bénir l’Enfant
Pense à moi assez longtemps pour en garder des souvenirs
Et bénis l’Enfant une fois de plus

Je ne me suis jamais senti aussi seul de toute ma vie
En ce jour où j'ai bu dans une coupe
Qui comptait mes derniers jours
Une goutte de poison se trouvait dans cette coupe de l’Humanité
En boire, c'est prendre le mauvais chemin.

Pourquoi ne m’aime-t-on que lorsque je suis parti ?
Parti dans le passé pour bénir l’Enfant
Pense à moi assez longtemps pour en garder des souvenirs
Et bénis l’Enfant une fois de plus

« Où sont passés tous les sentiments ?
En quoi est-ce le pire des péchés mortels -
De t’aimer comme je t’ai aimé ?
Je suis désormais maudit, nostalgique du temps qui passe
Sur le point d’être libéré de l’attention et de la douleur humaine
Mon conte est la plus cruelle des vérités :
Le temps ne nous récompense qu’avec de la terre
De la poussière et une tombe sombre et silencieuse
Souviens toi de cela mon enfant :
sans innocence, la croix n’est rien que du fer,
l’espoir n’est qu’illusion et Ocean Soul qu’un nom…

L’Enfant te bénit et te protège à jamais. »

 

La Mort de Tout Espoir

La mort de tout espoir
Réside dans la perte de l’Enfant qui est en nous, de la foi
C’est perdre toute son innocence
C’est être quelqu’un comme moi
L’espoir renaîtrait
Si j’avais ce que j’ai eu jadis
Cette vie à laquelle j’en veux
Se terminera par une naissance

Je n’ai aucune volonté à me réveiller ce matin
A voir une nouvelle rose noire naître
Le lit de mort se couvre lentement de neige

Les anges sont les premiers à être tombés
Et moi je suis toujours là, seul, alors qu’ils se rapprochent
Au paradis, on chantera enfin mon chef d’œuvre

La mort de tout espoir
Réside dans la perte de l’Enfant qui est en nous, de la foi
C’est perdre toute son innocence
C’est être quelqu’un comme moi

C’est le cerf blessé qui bondit le plus haut
Et ma plaie est très profonde
Eteins la lumière et laisse moi mettre un terme à tout cela

La mort de tout espoir
Réside dans la perte de l’Enfant qui est en nous, de la foi
C’est perdre toute son innocence
C’est être quelqu’un comme moi
L’espoir renaîtrait
Si j’avais ce que j’ai eu jadis
Cette vie à laquelle j’en veux
Se terminera par une naissance

Mandylion sans visage
Un désir de mort sans prière
C’est la mort de l’espoir
La fin de l’Amour
La fin de l’existence
Il ne reste que le silence

La mort de tout espoir
Réside dans la perte de l’Enfant qui est en nous, de la foi
C’est perdre toute son innocence
C’est être quelqu’un comme moi
L’espoir renaîtrait
Si j’avais ce que j’ai eu jadis
Cette vie à laquelle j’en veux
Se terminera par une naissance

 

Mort aux yeux du monde

Emmène-moi loin d’ici
Nous sommes morts aux yeux du monde

L’Enfant donna ses pensées au poète
Consola les morts
(Il vient du fond du cœur, il se languit d’amour)

Ils restent là, bien qu’ils ne soient pas les bienvenus
Ces mots parfumaient mon âme
(âme solitaire, âme de l’océan)

Ce ne sont pas les monstres sous ton lit
Mais l’Homme d’à côté
Qui t’effraye, qui te fait pleurer
Qui te fait pleurer pour l’Enfant
Ces hommes seuls se battent dans toutes ces guerres
Désarmés et nus de toute cicatrice

Je ne veux pas mourir sans cicatrice
Ni avec une âme solitaire
(Dis moi maintenant que faire)

J’ai étudié le silence pour apprendre la musique
J’ai rejoint le péché pour retrouver mon innocence

Recouvre moi Reine des cieux
De tout ce bleu
Petit garçon, une joie si précieuse
Est morte aux yeux du monde

Porte moi, Reine des cieux
Loin de toute douleur
Emmène moi loin d’ici
Nous sommes morts aux yeux du monde

Mort, silencieux, constant
Mais changeant
Telle est ma vision préférée de ce monde

Il est mort mais il reviendra en moi, pour mourir à nouveau
Il tissera la toile qui donnera vie à l’Enfant du Siècle
Il me donna sa vie, à moi et non au reste du monde
L’innocence revit une fois de plus

Recouvre moi Reine des cieux
De tout ce bleu
Petit garçon, une joie si précieuse
Est morte aux yeux du monde

Porte moi, Reine des cieux
Loin de toute douleur
Emmène moi loin d’ici
Nous sommes morts aux yeux du monde

 

As-tu déjà rêvé ?

As-tu déjà eu l’impression d’être parti très loin avec moi ?
Rien qu’une fois, c’est tout ce dont j’ai besoin
Je suis lié à l’idée de te retrouver, un jour

As-tu déjà eu l’impression d’être parti très loin sans moi ?
Mon amour est si profond
As-tu déjà rêvé de moi ?

Guérirais-tu les blessures
Et changerais-tu les étoiles avec moi ?
Libérerais-tu, pour moi
Le bout de paradis qui est en toi ?

Je t’emmènerais loin d’ici
On échouerait jusqu’à cette journée isolée
Qui est le lieu idéal pour une joue humide de larmes
Ma chanson ne peut qu’emprunter ta grâce

As-tu déjà eu l’impression d’être parti très loin avec moi ?
Rien qu’une fois, c’est tout ce dont j’ai besoin
Je suis lié à l’idée de te retrouver, un jour

As-tu déjà eu l’impression d’être parti très loin sans moi ?
Mon amour est si profond
As-tu déjà rêvé de moi ?

Sors, sors, où que tu sois
Tu es si perdu dans ta propre mer
Cède, cède à mon contact
A mon goût, à mon désir

As-tu déjà eu l’impression d’être parti très loin avec moi ?
Rien qu’une fois, c’est tout ce dont j’ai besoin
Je suis lié à l’idée de te retrouver, un jour

As-tu déjà eu l’impression d’être parti très loin sans moi ?
Mon amour est si profond
As-tu déjà rêvé de moi ?

Ta beauté s’abattit sur moi
En cette nuit blanche de fantaisie

As-tu déjà eu l’impression d’être parti très loin avec moi ?
Rien qu’une fois, c’est tout ce dont j’ai besoin
Je suis lié à l’idée de te retrouver, un jour

As-tu déjà eu l’impression d’être parti très loin sans moi ?
Mon amour est si profond
As-tu déjà rêvé de moi ?

 

Tuer le rêveur

Je suis le prêtre des moindres sacrifices
Je ne suis qu’un radeau sur une mer de chagrin et de cupidité
Tu t’es baigné dans mon vin
Tu as bu dans ma coupe, tu as ri de mes poèmes
Ta langue fendue lécha mes plaies douloureuses

Plante un couteau dans mon cœur !
Et traîne moi dans la lumière du jour
Je suis vraiment conscient de ta cupidité
Au moment où tu tues le rêveur

Le chant du cygne pour que le Désir Nocturne se réalise
Comme cela fait mal ! Donne un nom à la douleur
De la mauvaise herbe pousse sur notre raccourci vers l’Enfer

Plante un couteau dans mon cœur !
Et traîne moi dans la lumière du jour
Je suis vraiment conscient de ta cupidité
Au moment où tu tues le rêveur

Tu peux m’en vouloir
Je suis bien le bouc émissaire lâche et bon à rien
Stupide est l’enfant qui vit son rêve
Et qui n’est romantique que par écrit.

Dis moi pourquoi : tu as pris tout ce qui m’appartenait !
Ne bouge pas, n’essaye pas de me duper !

Dis moi pourquoi : tu as pris tout ce qui m’appartenait !
Ne bouge pas, n’essaye pas de me duper !

Réveille toi ! Fauche la mauvaise herbe
Tu ne serais rien sans moi
Prends ma vie si tu as l’intention de mourir

Vous avez souillé mes outils, espèces de salauds
Vous avez violé mes paroles et m’avez ridiculisé
Emportez vos précieuses paillettes et laissez moi tranquille
Les grands de ce monde sont tous morts
Et moi aussi je suis las

Je vous hais vraiment tous !

 

A toi, pour l’éternité

Adieu petit cœur brisé
Mes yeux sont posés sur une vie de solitude

Tout ce qui pénètre mon cœur se volatilisera

Nostalgie perpétuelle de l’âme parfaite
Le décor délavé a disparu à jamais

Tout ce qui pénètre mon cœur se volatilisera

Il ne reste plus d’amour en moi
Plus d’yeux pour voir le paradis qui m’entoure
Cependant, mon heure va sonner
Et je serai alors à toi, pour l’éternité

Tout ce qui pénètre mon cœur se volatilisera

Il ne reste plus d’amour en moi
Plus d’yeux pour voir le paradis qui m’entoure
Cependant, mon heure va sonner
Et je serai alors à toi, pour l’éternité

 

Âme d’Océan

Une nuit de plus
A supporter ce cauchemar
Que dire de plus ?

Pleurer pour moi n’a jamais valu une larme
Mon âme solitaire n’est remplie que de peur

Longues heures de solitude
Entre moi et la mer

Je perds toute émotion
Je trouve le dévouement.
Devrais-je me vêtir en blanc et sonder la mer
Puisque j’ai toujours souhaité ne faire qu’un avec les vagues ?
Ame d’Océan

En marchant le long de la marée haute
J’entends ton nom
Dans le murmure des anges
C’est si beau que c’en est douloureux

Longues heures de solitude
Entre moi et la mer

Je souhaitais juste devenir beau à travers ma musique
A travers mon dévouement

Je perds toute émotion
Je trouve le dévouement.
Devrais-je me vêtir en blanc et sonder la mer
Puisque j’ai toujours souhaité ne faire qu’un avec les vagues ?
Ame d’Océan

Je perds toute émotion
Je trouve le dévouement.
Devrais-je me vêtir en blanc et sonder la mer
Puisque j’ai toujours souhaité ne faire qu’un avec les vagues ?
Ame d’Océan

 

Je ressens les choses à ta place

Tu étais mon premier amour
La Terre bougeait alors sous mes pieds
Parfum de chambre, beauté intense
Frisson lointain venu du paradis

Je suis la neige sur tes lèvres
Le goût gelé, la gorgée argentée
Je suis le souffle dans les cheveux
Le cauchemar infini, la tanière du Diable

Je peux dire que je t’attendais
Depuis très longtemps, toi
Le lis au milieu des aubépines
La proie au milieu des loups

Un jour, je nourrirai un serpent
Je boirai son venin et resterai vivant
Avec le temps, la douleur s’estompera
Et je me frayerai un chemin jusqu’à ta mémoire

Elle a à peine froid dans sa tombe
A peine chaud dans mon lit
Ce sera un match nul entre toi et moi, ce soir
Mademoiselle la marionnette, vos ficelles sont entre mes mains

Elle a à peine froide dans sa tombe
A peine chaude dans mon lit
Ce sera un match nul entre toi et moi, ce soir
Mademoiselle la marionnette, vos ficelles sont entre mes mains

C’est pour toi que je fais ça
Pour toi et rien que pour toi
Laisse-toi simplement aller, ne pense plus à rien
Je ressens les choses à ta place

 

Le Fantôme de L'Opéra

[CHRISTINE:]
Il chantait dans mon sommeil
Il venait dans mes rêves
Cette voix qui m’appelle
Et qui dit mon nom
Suis-je encore en train de rêver ?
Car je découvre maintenant
Que le fantôme de l’opéra est ici
Dans mon esprit

[FANTÔME :]
Chante une fois de plus avec moi
Notre duo étrange
Mon pouvoir sur toi
Se renforce déjà
Et même si tu te détournes de moi
Pour regarder en arrière
Le fantôme de l’opéra est ici
Dans ton esprit.

[CHRISTINE :]
Ceux qui ont vu ton visage
ont reculé de peur
Je suis le masque que tu portes

[FANTÔME :]
C’est moi qu’ils entendent

[ENSEMBLE :]
Mon/ton esprit et ma/ta voix
Ne forment plus qu’un
Le fantôme de l’opéra est ici
Dans mon/ton esprit

Il est ici, le fantôme de l’opéra
Prend garde au fantôme de l’opéra

[FANTÔME :]
Dans chacun de tes fantasmes
Tu as toujours su
Que l’Homme et le Mystère

[CHRISTINE :]
Etaient tous deux en toi

[ENSEMBLE :]
Et dans ce labyrinthe
Où la nuit est aveugle
Le fantôme de l’opéra est ici
Dans mon/ton esprit

[FANTÔME :]
Chante, mon ange de musique...

 

La beauté de la bête

Grand Amour Perdu

Les arbres ont fait tomber leurs feuilles
Les nuages ont fait tomber leurs gouttes
Ce fardeau me tue

La distance recouvre ton chemin
Les larmes recouvrent ta mémoire
Toute cette beauté me tue

Je t’aime encore
T ’en soucies-tu donc ?
Conscient
Que ce qui aurait du être perdu est toujours là

J’ai peur de ne jamais trouver personne
Je sais que mes pires douleurs sont à venir
Nous retrouverons-nous dans le noir
Mon grand amour perdu

Je t’aime encore
T ’en soucies-tu donc ?
Conscient
Que ce qui aurait du être perdu est toujours là

Une Nuit de plus à vivre

Loin du monde, en sécurité
Dans un rêve, domaine intemporel
Voici un enfant aux yeux embrumés
Reflet de sa mère, fierté de son père

J’aimerais te rejoindre
Sentir la pluie une fois encore
J’aimerais tomber au plus profond de moi-même
Et effacer tout ce que je suis devenu

Ma demeure est loin mais le repos est tout proche
Grâce à mon grand amour perdu sous la rose noire
Tu as dit que j’avais des yeux de loup
Cherche-les et trouve la beauté de la bête

Toutes mes chansons ne peuvent être composées
Qu’à partir de la plus grande des douleurs
Le moindre vers ne peut naître que du plus grand des souhaits
Si seulement il me restait une nuit à vivre

Un saint m’a béni, a bu mon sang jusqu’à la dernière goutte
Il a recraché la misère qui s’y trouvait
Cependant, un pécheur peut violer un millier de saints
Et partager mon enfer

Le choix le plus sage dans ce monde fou :
Méfie-toi de la bête mais profite du festin qu’elle t’offre.

Le choix le plus sage dans ce monde fou :
Méfie-toi de la bête mais profite du festin qu’elle t’offre.

Toutes mes chansons ne peuvent être composées
Qu’à partir de la plus grande des douleurs
Le moindre vers ne peut naître que du plus grand des souhaits
Si seulement il me restait une nuit à vivre

Christabel

« Ô, douce Christabel, partage ton poème avec moi
Car je sais désormais
Que je suis la marionnette sur cette scène silencieuse
Je ne suis qu’un poète qui a gâché son meilleur texte
Un garçon mort qui n’arrive à la fin
D'aucun de ses poèmes. »

 

Le Voyageur

Je suis allé dans une région sauvage avec Oncle Walt
J’ai découvert la Nature
J’ai apprit à puiser dans toutes les expériences
A voir le monde à travers les barreaux d’un berceau

La Nature me dota d’un esprit vagabond
Qui me montra le chemin des traditions ultimes
Je fis le tour du monde, au-delà de la nature
Et trouvai ma maison sur le rivage d’un océan

Voyageur, au cœur des terres
Et s’il ne me restait
Qu’une nuit à vivre ?
Je me sens chez moi lorsque je suis
Sur ce chemin ma route continue à jamais
Une traversée de plus à faire

Voyageur, au cœur des terres
Et s’il ne me restait
Qu’une nuit à vivre ?

Mort aux yeux du monde
Vivant face au voyage qui m’attend.

Voyageur, au cœur des terres
Et s’il ne me restait
Qu’une nuit à ...
Qu'une nuit à vivre ?

Voyageur, au cœur des terres
Et s’il ne me restait
Qu’une nuit à vivre ?

Je me sens chez moi lorsque je suis
Sur ce chemin ma route continue à jamais
Une traversée de plus
Une traversée de plus
Une traversée de plus à faire

 

Lagune

Imagine une plage parfaite
Sans sirène
Imagine une cachette parfaite
Sans temps qui passe

Ame de l’océan

Imagine un parfait Eden
Sans ami, sans serpent

Ame d’océan
Ame solitaire

« Se sentir seul et heureux au même moment est,
Je crois,
Une sorte rare de bonheur »

Ame d’océan
Ame solitaire