Les Paroles & Traductions

ONCE
ONCE

Dark Chest Of Wonders
Wish I Had An Angel
Nemo
Planet Hell
Creek Mary`s Blood
The Siren
Dead Gardens
Romanticide
Ghost Love Score
Kuolema Tekee Taiteilijan
Higher Than Hope

Bonus Tracks:
White Night Fantasy
Live To Tell The Tale
Where Were You Last Night

 

Dark Chest Of Wonders

Once I had a dream
And this is it

Once there was a child`s dream
One night the clock struck twelve
The window open wide

Once there was a child`s heart
The age I learned to fly
And took a step outside

Once I knew all the tales
It`s time to turn back time
Follow the pale moonlight

Once I wished for this night
Faith brought me here
It`s time to cut the rope and fly

Fly to a dream
Far across the sea
All the burdens gone
Open the chest once more
Dark chest of wonders
Seen through the eyes
Of the one with pure heart
Once so long ago

The one in the Big Blue is what the world stole from me
This night will bring him back to me


Wish I Had An Angel

I wish I had an angel
For one moment of love
I wish I had your angel tonight

Deep into a dying day
I took a step outside an innocent heart
Prepare to hate me fall when I may
This night will hurt you like never before

Old loves they die hard
Old lies they die harder

I wish I had an angel
For one moment of love
I wish I had your angel
Your Virgin Mary undone
I`m in love with my lust
Burning angelwings to dust
I wish I had your angel tonight

I`m going down so frail `n cruel
Drunken disguise changes all the rules

Old loves they die hard
Old lies they die harder

I wish I had an angel
For one moment of love
I wish I had your angel
Your Virgin Mary undone
I`m in love with my lust
Burning angelwings to dust
I wish I had your angel tonight

Greatest thrill
Not to kill
But to have the prize of the night
Hypocrite
Wannabe friend
13th disciple who betrayed me for nothing!

Last dance, first kiss
Your touch my bliss
Beauty always comes with dark thoughts

 

Nemo

This is me for forever
One of the lost ones
The one without a name
Without an honest heart
as compass

This is me for forever
One without a name
These lines the last endeavor
To find the missing lifeline

Oh how I wish
For soothing rain
All I wish is to dream again
My loving heart
Lost in the dark
For hope I'd give my everything

My flower, withered between
The pages 2 and 3
The once and forever bloom
gone with my sins

Walk the dark path
Sleep with angels
Call the past for help
Touch me with your love
And reveal to me my true name

Oh how I wish
For soothing rain
All I wish is to dream again
My loving heart
Lost in the dark
For hope I'd give my everything
Oh, how I wish
For soothing rain
Oh how I wish to dream again
Once and for all
And all for once
Nemo my name forevermore

Nemo sailing home
Nemo letting go

 

Planet Hell

Denying the lying
A million children fighting
For lives in strife
For hope beyond the horizon

A dead world
A dark path
Not even crossroads to choose from
All the bloodred
Carpets before me
Behold this fair creation of God!

My only wish to leave behind
All the days of the Earth
This everyday hell of my
kingdom come

The first rock thrown again
Welcome to hell, little Saint
Mother Gaia in slaughter
Welcome to paradise, Soldier

My first cry neverending
All life is to fear for life
You fool, you wanderer
You challenged the gods and lost

Save yourself a penny for the ferryman
Save yourself and let them suffer
In hope
In love
This world ain't ready for The Ark

Save yourself a penny for the ferryman
Save yourself and let them suffer
In hope
In love
Mankind works in mysterious ways

Welcome down to my planet hell !!

 

Creek Mary's Blood

Soon I will be here no more
You`ll hear the tale
Through my blood
Through my people
And the eagle`s cry
The bear within will never lay to rest

Wandering on Horizon Road
Following the trail of tears

White man came
Saw the blessed land
We cared, you took
You fought, we lost
Not the war but an unfair fight
Sceneries painted beautiful in blood

Wandering on Horizon Road
Following the trail of tears
Once we were here
Where we have lived since the world began
Since time itself gave us this land

Our souls will join again the wild
Our home in peace `n war `n death

Wandering on Horizon Road
Following the trail of tears
Once we were here
Where we have lived since the world began
Since time itself gave us this land

" I still dream every night
Of them wolves, them mustangs, those endless prairies
The restless winds over mountaintops
The unspoilt frontier of my kith n`kin
The hallowed land of the Great Spirit
I still believe
In every night
In every day
I am like the caribou
And you like the wolves that make me stronger
We never owed you anything
Our only debt is one life for our Mother
It was a good day to chant this song
For Her

Our spirit was here long before you
Long before us
And long will it be after your pride brings you to your end "

 

The Siren

A lady with a violin playing to the seals
Hearken to the sound of calling

Who tied my hands to the wheel?
The zodiac turns over me
(Come to me)
Somewhere there my fate revealed
I hear but how will I see

I tied myself to the wheel
The winds talk to my sails, not me
(Come to me)
Somewhere there my fate revealed
I hear but how will I see


Dead Gardens

The story behind the painting I drew is already told
No more tearstains on the pages of my diary
Tired but unable to give up since I`m
Responsible for the lives I saved

The play is done
The curtain`s down

All the tales are told
All the orchids gone
Lost in my own world
Now I care for dead gardens

My song is little worth anymore
Time to lay this weary pen aside

The play is done
The curtain`s down

" Where are the wolves, the underwater moon
The elvenpath, the haven of youth
Lagoons of the starlit sea

Have I felt enough for one man`s deed?
Or is it time to challenge the Ancient of Days
And let the virgin conceive"

 

Romanticide

Godlove and rest my soul
With this sundown neverending
The feel is gone yet you ain`t gonna see me fail
I am the decadence of your world
I am an eider covered in oil
Happy hunting, you double-faced carnivore

Tell me why
No heart to cry
Hang me high

The music is dead, the amen is said
The kiss of faith is what I beg
A loving heart `n soul for sale

Tell me why
No heart to cry
Hang me high

Leave me be
And cease to tell me how to feel
To grieve, to shield myself from evil
Leave me be
Od of lies is killing me
Romanticide
Till love do me part

See me ruined by my own creations

Leave me be
And cease to tell me how to feel
To grieve, to shield myself from evil
Leave me be
Od of lies is killing me
Romanticide
Till love do me part

Dead Boy`s alive but without sense
I need a near-death experience
Heart once bold
Now turned to stone
Perfection my messenger from hell

Wine turns to water
Campfires freeze, loveletters burn
Romance is lost
Lord, let me be wrong in this pain

Temporary pain, eternal shame
To take part in this devil`s chess game
Spit on me, let go, get rid of me
And try to survive your stupidity

 

Ghost Love Score

We used to swim the same moonlight waters
Oceans away from the wakeful day

- My fall will be for you -
My fall will be for you
My love will be in you
If you be the one to cut me
I`ll bleed forever

Scent of the sea before the waking of the world
Brings me to thee
Into the blue memory

- My fall will be for you -
My fall will be for you
My love will be in you
If you be the one to cut me
I will bleed forever

Into the blue memory

A siren from the deep came to me
Sang my name my longing
Still I write my songs about that dream of mine
Worth everything I may ever be

The Child will be born again
That siren carried him to me
First of them true loves
Singing on the shoulders of an angel
Without care for love n` loss

Bring me home or leave me be
My love in the dark heart of the night
I have lost the path before me
The one behind will lead me

Take me
Cure me
Kill me
Bring me home
Every way
Every day
Just another loop in the hangman`s noose

Take me, cure me, kill me, bring me home
Every way, every day
I keep on watching us sleep

Relive the old sin of Adam and Eve
Of you and me
Forgive the adoring beast

Redeem me into childhood
Show me myself without the shell
Like the advent of May
I`ll be there when you say
Time to never hold our love

- My fall will be for you -
My fall will be for you
My love will be in you
You were the one to cut me
So I`ll bleed forever

 

Kuolema Tekee Taiteilijan

Kerran vain haaveeni nähdä sain
En pienuutta alla tähtien tuntenut
Kerran sain kehtooni kalterit
Vankina sieltä kirjettä kirjoitan

Luojani, luoksesi
Anna minun tulla siksi miksi lapseni minua luulee

Sinussa maailman kauneus
Josta kuolema teki minusta taiteilijan

Luojani, luoksesi
Anna minun tulla siksi miksi lapseni minua luulee

Oman taivaan tänne loin
Anna minun päästä pois


Higher Than Hope

Time it took the most of me
And left me with no key
To unlock the chest of remedy
Mother, the pain ain`t hurting me
But the love that I feel
When you hold me near

The hopes were high
The choirs were vast
Now my dreams are left to live through you

Red Sun rising
Drown without inhaling
Within, the dark holds hard

Passiontide
An angel by my side
But no Christ to end this war
To deliver my soul from the sword
Hope has shown me a scenery
Paradise poetry
With first snow I`ll be gone

The hopes were high
The choirs were vast
Now my dreams are left to live through you

Red Sun rising
Drown without inhaling
Within, the dark holds hard
Red Sun rising
Curtain falling
Higher than hope my cure lies

Your death saved me


White Night Fantasy

Enchantress came to me and said:
Meet me at the lake tonight

I hunmed this song to the white
Through the shroud of snow I saw
Paradise
Peace
No more lies

Crestfallen soul
Rest for this night
Love is here
Right here under my wings

I dream of wolves with them I run
For me she lengthened the night
I am home
I am in peace

Crestfallen soul
Rest for this night
Love is here
Right here under my wings


Live To Tell The Tale

A single grain can tip the scale
Amidst the burden the scale will prevail
Showing what`s worth being here
Storyteller by a hearth of stone
A white little creature purring me
My childhood kingdom gone in time
The islands filling my mind with blue
The one in speacial, heaven`s court

All the joy unforgiven by this task

An errant soul, homeless and foul
All gone but the will to
Live to tell the tale

The days are filled with anxiety
Frustration, one right note a day
Where to find a perfect tune
Just do the work and take a step back

All the joy unforgiven by this task

An errant soul, homeless and foul
All gone but the will to
Live to tell the tale

Dark chambers of my mind
Locked around the neck of my love
None of you understand
And it doesn`t matter
To a broken marionette like me

An errant soul, homeless and foul

An errant soul, homeless and foul
All gone but the will to
Live to tell the tale

Oh how I hate mykind
Have it all
Yet wish to die

Not mykind but the kind as you are
Saints in Cain`s mask
I love you
I just did


Where Were You Last Night

Still
Spinning round in my head
How I regret everything that I said
Why did I tell you to go
Saving my pride but losing my soul

I'm here all alone
Still wait by the phone
The hours go by
What else could I do but to cry

I call and I call
Just to make things right
Have I lost the fight
Where were you last night

I beg and I cry
I keep asking why
Where were you last night
Where were you last night

Lost
In the dark and my fears
If only you saw the tracks of my tears
I think I'm losing my mind
Where did you go and what did you find

I'm here all alone
Still wait by the phone
The hours go by
What else could I do but to cry

I call and I call
Just to make things right
Have I lost the fight
Where were you last night

I beg and I cry
I keep asking why
Where were you last night
Where were you last night

I'm here all alone
Still wait by the phone
the hours go by
what else could i do but to cry

I call and I call
Just to make things right
have I lost the fight
Where were you last night

Le Sinistre Coffre aux Merveilles

J’ai fait un rêve une fois,
le voici:

Il était une fois, le rêve d’un enfant
Une nuit, l’horloge sonna douze coups
la fenêtre s’ouvrit en grand.

Il était une fois, le cœur d’un enfant
A l’époque où j’appris à voler
et où je posai un pied dehors.

Jadis, je connaissais toutes les histoires
Il est temps de remonter le temps
de suivre le pâle clair de lune

Jadis, je souhaitais voir cette nuit arriver
La foi m’a amené ici
il est temps de briser la corde et de voler.

Voler vers un rêve
Loin, de l’autre coté de la mer
Tout le poids s’est envolé
Ouvre le coffre de nouveau
Le sinistre coffre aux merveilles
Perçu à travers les yeux
De celui qui avait le cœur pur
Jadis, il y a tellement longtemps.

Le monde m’a volé celui qui se trouve dans le Grand Bleu
Cette nuit me le ramènera

 

Si seulement j’avais un Ange

Si seulement j’avais un ange
Pour vivre un instant d’amour
Si seulement j’avais ton ange ce soir

Au cœur d’un jour déclinant
J’ai posé un pied loin de mon cœur innocent
Prêt à me détester, je tomberai quand cela arrivera
Cette nuit te blessera comme jamais auparavant.

Les vieilles amours ont la vie dure.
Les vieux mensonges l’ont encore plus.

Si seulement j’avais un ange
pour vivre un instant d’amour
Si seulement j’avais ton ange
Ta Vierge Marie perdue
Je suis amoureux de mon désir
Qui réduit les ailes des anges en poussière
Si seulement j’avais ton ange ce soir

Je sombre dans une telle fragilité et une telle cruauté
Le masque de l’ivresse change toutes les règles.

Les vieilles amours ont la vie dure
Les vieux mensonges l’ont encore plus

Si seulement j’avais un ange
pour vivre un instant d’amour
Si seulement j’avais ton ange
Ta Vierge Marie perdue
Je suis amoureux de mon désir
Qui réduit les ailes des anges en poussière
Si seulement j’avais ton ange ce soir

Le plus grand frisson
N’est pas de ne pas tuer
Mais de gagner le prix de la nuit
Hypocrite
soit disant ami
13ème disciple qui m’a trahi pour rien !

Dernière danse, premier baiser
Ton toucher, mon bonheur absolu
La beauté est toujours suivie de sombres pensées.

 

Nemo

Me voilà, pour l’éternité
Un parmi les égarés
Celui qui n’a pas de nom
Pas de cœur honnête
Pouvant servir de boussole.

Me voilà, pour l’éternité
Celui qui n’a pas de nom
Ces lignes sont l’ultime tentative
Pour trouver le chemin de vie qui me manque

Oh comme j’aimerais
Voir tomber la pluie apaisante
Tout ce que je souhaite, c’est rêver de nouveau
Mon cœur plein de tendresse
Perdu dans le noir….
Je donnerais tout pour trouver l’espoir

Ma fleur a fané entre la deuxième
Et la troisième page.
La fleur d’un jour et d’une éternité
Envolée avec mes péchés.

Emprunte le chemin sombre
Sommeille avec les anges
Appelle le passé au secours
Touche-moi par ton amour
Et révèle-moi mon véritable nom

Oh comme j’aimerais
Voir tomber la pluie apaisante
Tout ce que je souhaite, c’est rêver de nouveau
Mon cœur plein de tendresse
Perdu dans le noir….
Je donnerais tout pour trouver l’espoir

Oh comme j’aimerais
Voir tomber la pluie apaisante
Tout ce que je souhaite, c’est rêver de nouveau
Une fois pour toute
Tout repose sur cette première fois
Nemo sera mon nom pour toujours

Nemo navigue vers chez soi
Nemo se laisse aller

 

La Planète Enfer

Nie les mensonges.
Un million d’enfants se battent
Pour des vies de conflits
Pour trouver de l’espoir à l’horizon

Un monde profond
Un chemin sombre
Pas même de choix au carrefour
Tous ces tapis rouge sang
devant moi
Regardez cette belle création de Dieu !

Mon seul souhait est de laisser derrière moi
Tous ces jours passés sur cette Terre
Cet Enfer quotidien dans
Cet autre monde

La première pierre sera jetée de nouveau
Bienvenue en Enfer, petit saint
Notre mère la Terre se fait abattre
Bienvenue au Paradis, soldat

Mon premier cri ne se calmera jamais
Nous passons notre vie à la craindre.
Toi l’idiot, toi le voyageur
Tu as mis Dieu au défi et tu as perdu

Garde une pièce pour le passeur
Sauve toi et laisse-les souffrir
Dans l’espoir
Dans l’amour
Ce monde n’est pas prêt à monter dans l’Arche

Garde une pièce pour le passeur
Sauve toi et laisse-les souffrir
Dans l’espoir
Dans l’amour
L’humanité fonctionne d’une manière mystérieuse

Bienvenue ici bas dans ma planète enfer !!

 

Le Sang de Creek Mary

Je ne serai bientôt plus là
Tu entendras mon histoire
A travers mon sang
A travers mon peuple
Et les larmes de l’aigle.
L’ours en moi ne se reposera jamais.

J’erre sur la Route de l’Horizon
Suivant la Piste Des Larmes

L’Homme Blanc arriva
Vit la terre bénie.
Nous en avons pris soin, vous nous l’avez prise
Vous avez attaqué, nous avons perdu
Ce n’était pas une guerre mais une bataille injuste
Les paysages ont été joliment peints de sang

J’erre sur la Route de l’Horizon
Suivant le chemin creusé par les larmes
Nous étions là, jadis
Là où nous avons vécu depuis que le monde est né
Puisque le Temps, lui-même, nous a donné cette terre

Nos âmes rejoindront la nature à nouveau
Notre maison de paix, de guerre et de mort

J’erre sur la Route de l’Horizon
Suivant la Piste Des Larmes
Nous étions là, jadis
Là où nous avons vécu depuis que le monde est né
Puisque le Temps, lui-même, nous a donné cette terre

« Je rêve encore chaque nuit
de leurs loups, de leurs mustangs, de ces prairies infinies.
Le vent impétueux aux sommets des montagnes,
la frontière préservée entre mes amis et mes parents,
la terre sacrée du Grand Esprit.
Je crois encore,
chaque nuit,
chaque jour,
que je suis comme le caribou
Et toi, comme les loups qui me rendent plus fort.
Nous ne vous avons jamais rien dû.
Notre unique dette est celle d’une vie donnée à notre Mère.
C’était un jour favorable pour chanter cette chanson
Pour Elle.

Notre esprit était ici bien avant vous
Bien avant nous et
Il sera là bien après que votre fierté ne vous amène à votre fin. »

 

La sirène

Une jeune femme joue du violon aux phoques
qui prêtent l’oreille au son de l’appel

Qui a lié mes mains à la barre ?
Le Zodiaque se tourne vers moi
(Viens à moi)
Quelque part par-là, mon sort s’est décidé
J’entends mais comment pourrais-je voir ?

Je me suis lié moi même à la barre
Le vent parle à mes voiles pas à moi
(Viens à moi)
Quelque part par-là, mon sort s’est décidé
J’entends mais comment pourrais-je voir ?

 

Les Jardins Morts

L’histoire derrière la peinture que j’ai dessinée a déjà été racontée
Les pages de mon journal ne baignent plus dans les larmes.
Je suis fatigué mais incapable d’abandonner puisque je suis
Responsable des vies que j’ai sauvées

La scène est finie
Le rideau est baissé

Toutes les histoires ont déjà été racontées
Toutes les orchidées sont envolées
Perdue dans mon propre monde
Je me retrouve maintenant face aux jardins morts

Ma chanson ne vaut plus grand chose
Il est temps de laisser de coté ce crayon las

La scène est finie
Le rideau est baissé

«Où sont les loups, la lune sous-marine,
Le Chemin des Elfes, le havre de jeunesse
Les lagunes de la mer illuminée par les étoiles

Ai-je suffisamment partagé les actions de l’Homme ?
Ou bien est-il temps de défier les Anciens des Temps
Et de permettre à la vierge de concevoir. »

 

Romanticide

Dieu, aime et donne du repos à mon âme
Par ce coucher de soleil infini
Je n’ai plus de sensation mais tu ne me verras pas échouer
Je suis la décadence de ton monde
Je suis l’eider couvert d’huile
C’est une bonne chasse pour toi, le carnivore hypocrite

Dis-moi pourquoi
Ne pas avoir de cœur
M’a valu d’être pendu ?

La musique est morte, « amen » a été dit.
Je prie pour que la foi m’embrasse
Pour avoir un cœur aimant et une âme à vendre

Dis-moi pourquoi
Ne pas avoir de cœur
M’a valu d’être pendu ?

Laisse-moi en paix
Et cesse de me dire comment ressentir les choses
Comment pleurer, comment me protéger du diable
Laisse-moi en paix
Cette surdose de mensonges est en train de me tuer
Romanticide
Jusqu’à ce que l’amour me sépare

Regarde-moi, anéanti par mes propres créations

Laisse-moi en paix
Et cesse de me dire comment ressentir les choses
Comment pleurer, comment me protéger du diable
Laisse-moi en paix
Cette surdose de mensonges est en train de me tuer
Romanticide
Jusqu’à ce que l’amour me sépare

L’Enfant Mort existe mais il est dénué de sensation
J’ai besoin d’une expérience aux frontières de la mort
Mon cœur qui était vigoureux autrefois
Est maintenant changé en pierre
La perfection est mon messager de l’Enfer

Le vin se change en eau
Les feux de camps gèlent, les lettres d’amour brûlent
L’amour est perdu
Seigneur, fais que je me trompe sur cette douleur

Douleur temporaire, honte éternelle
Pour celui qui prend part à ce jeu diabolique
Crache-moi dessus, lâche prise, débarrasse-toi de moi
Et essaie de survivre à ta stupidité

 

Musique d'amour de fantôme

Autrefois, nous nagions dans les mêmes eaux éclairées par la lune
Dans des océans éloignés du jour qui s’éveille

-Ma chute sera tienne –
Ma chute sera tienne
Mon amour résidera en toi
Si tu es celui qui me blesse
Je saignerai à tout jamais

L’odeur de la mer devant le réveil du monde
Me porte vers vous
Dans la mémoire bleue

-Ma chute sera tienne –
Ma chute sera tienne
Mon amour résidera en toi
Si tu es celui qui me blesse
Je saignerai à tout jamais

Dans la mémoire bleue

Une sirène vint à moi depuis les profondeurs
Chanta mon nom, ma nostalgie
Pourtant j’écris des chansons basées sur mon rêve
Qui vaut plus que ce que je ne pourrais jamais être

L’Enfant renaîtra
Cette sirène me l’a porté
La première de leurs véritables amours
Chante sur l’épaule d’un ange
Qui ne se soucie pas de l’amour et de sa perte

Ramène-moi à la maison ou laisse-moi en paix
Mon amour est au fin fond de la nuit
J’ai perdu le chemin devant moi
Celui de derrière me guidera

Prends-moi
Guéris-moi
Tue-moi
Ramène-moi à la maison
Par n’importe quel moyen
Chaque jour
N’est qu’une boucle de plus dans le nœud coulant du bourreau

Prends-moi, guéris-moi, tue-moi, ramène-moi à la maison
Par n’importe quel moyen et chaque jour
Je continuerai à nous regarder dormir

Revis le vieux péché d’Adam et Eve
De toi et moi
Et pardonne à la bête remplie d’adoration

Sauve-moi en me renvoyant en enfance
Montre-moi ce que j’étais sans carapace
Comme l’avènement de mai
je serai là lorsque tu diras qu’il est temps
De ne plus retenir notre amour, plus jamais

-Ma chute sera tienne –
Ma chute sera tienne
Mon amour résidera en toi
Tu fus celui qui me blessa
Je saignerai donc à tout jamais

 

La Mort Crée l’Artiste

Je n’ai pu vivre mon rêve qu’une seule fois
Je n’ai pas senti ma petitesse sous les étoiles
Jadis, j’avais des barreaux à mon berceau
J'écris une lettre depuis cet endroit en tant que prisonnier.

Seigneur, je m’adresse à toi
Permet-moi d’être ce que mon enfant pense que je suis

En toi se trouve la beauté du monde
Dont la Mort a fait de moi un artiste

Seigneur, je m’adresse à toi
Permet-moi d’être ce que mon enfant pense que je suis

J’ai créé mon propre paradis ici
Laisse-moi m’en aller.

 

Au-delà de l’Espoir

Le Temps a pris la majeure partie de mon être
Et m’a laissé sans clé
Pour ouvrir le coffre du remède
Mère, ce n’est pas la douleur qui me fait souffrir
Mais l’amour que je ressens
Lorsque tu me serres dans tes bras

L’espoir était grand
Les chorales étaient immenses.
Désormais, mes rêves ne vivent qu’à travers toi

Le Soleil Rouge s’élève
Submergé sans pouvoir prendre sa respiration
A l’intérieur, la pénombre persiste

La saison de la passion
Un ange à mes cotés
mais pas de Christ pour mettre fin à cette guerre
Pour délivrer mon âme de l’épée
L’espoir m’a montré un paysage
Le paradis, la poésie
Je serais partie aux premières neiges

L’espoir était grand
Les chorales étaient immenses.
Désormais, mes rêves ne vivent qu’à travers toi

Le Soleil Rouge s’élève
Submergé sans pouvoir prendre sa respiration
A l’intérieur, la pénombre persiste
Le Soleil Rouge s’élève
Le rideau tombe
Ma guérison est au-delà de l’espoir

Ta mort m’a sauvé

 

Fantasme D'Une Nuit Blanche

L’enchanteresse vint à moi et me dit :
Rejoint moi au lac, ce soir

Je fredonnai cette chanson au blanc de la nuit
A travers le linceul de neige, je vis
Le paradis
La paix
La fin des mensonges

Âme déconfite
repose-toi cette nuit
L’amour est là
Juste là, sous mes ailes

Je rêve de loups et je cours avec eux
Elle rallongea la nuit pour moi
Je suis chez moi
Je suis en paix

Âme déconfite
repose-toi cette nuit
L’amour est là
Juste là, sous mes ailes

 

Vivre Pour Raconter l'Histoire

Une simple miette peut faire pencher la balance
Au milieu du fardeau, la bonne échelle s’imposera d’elle-même
Elle montrera ce qui vaut la peine d’être ici
Le conteur se trouve près du foyer de pierres
Une petite créature blanche ronronne près de moi
Le royaume de mon enfance a disparu avec le temps
Les îles remplissent mon esprit de bleu
Celui que l’on trouve à la cour céleste et spéciale

Toute cette joie n’est pas pardonnée à cause de cette tâche

L’ âme errante, sans abris et souillée
A disparu, mais il reste la volonté de
Vivre pour raconter l’histoire

Les journées sont pleines d’anxiété
De frustrations, une seule bonne note par jour
Où puis-je trouver l’air parfait
Je n’ai qu’à travailler et prendre du recul

Toute cette joie n’est pas pardonnée à cause de cette tâche

L’ âme errante, sans abris et souillée
A disparu, mais il reste la volonté de
Vivre pour raconter l’histoire

Les cavités sombres de mon esprit
Sont refermées sur la base de mon amour
Aucun d’entre vous ne comprend
Et cela n’a aucune importance
Pour la marionnette brisée que je suis

L’ âme errante, sans abris et souillée

L’ âme errante, sans abris et souillée
A disparu, mais il reste la volonté de
Vivre pour raconter l’histoire

Oh comme je hais mon espèce
Qui possède tout
Et qui souhaite pourtant mourir

Ce n’est pas mon espèce mais la tienne
Les Saints derrière leur masque de Caïn
Je t’aime
En réalité, je t’aimais

 

Où étais tu la nuit dernière ?

Ca tourne encore
Dans ma tête
Comme je regrette tout ce que je t’ai dit
Pourquoi t’ai-je dit de partir ?
J’ai sauvé mon amour-propre mais j’ai perdu mon âme

Je suis là, toute seule
J’attends toujours près du téléphone
Les heures passent
Que pourrais-je faire d’autre que pleurer ?

J’appelle encore et encore
Juste pour arranger les choses
Ai-je perdu la bataille ?
Où étais-tu la nuit dernière ?

Je supplie et je pleure
Je ne cesse de demander « pourquoi ? »
Où étais-tu la nuit dernière ?
Où étais-tu la nuit dernière ?

Perdue
Dans le noir et dans mes peurs
Si seulement tu avais vu les traces laissées par mes larmes
Je crois que je deviens folle
Où es-tu allé et qu’as-tu trouvé ?

Je suis là, toute seule
J’attends toujours près du téléphone
Les heures passent
Que pourrais-je faire d’autre que pleurer ?

J’appelle encore et encore
Juste pour arranger les choses
Ai-je perdu la bataille ?
Où étais-tu la nuit dernière ?

Je supplie et je pleure
Je ne cesse de demander « pourquoi ? »
Où étais-tu la nuit dernière ?
Où étais-tu la nuit dernière ?

Je suis là, toute seule
J’attends toujours près du téléphone
Les heures passent
Que pourrais-je faire d’autre que pleurer ?

J’appelle encore et encore
Juste pour arranger les choses
Ai-je perdu la bataille ?
Où étais-tu la nuit dernière ?